GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Samedi 16 Novembre
Dimanche 17 Novembre
Lundi 18 Novembre
Mardi 19 Novembre
Aujourd'hui
Jeudi 21 Novembre
Vendredi 22 Novembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Europe

    Renégociation du Brexit: au diapason de Bruxelles, Dublin se veut inflexible

    media Leo Varadkar, le Premier ministre irlandais, doit à nouveau s'entretenir avec son homologue britannique Theresa May ce mecredi 30 janvier. REUTERS/Tiksa Negeri/File Photo

    Le Parlement britannique vient de se prononcer pour une réouverture des négociations sur le Brexit, ce à quoi s'opposent les Irlandais qui ne veulent pas entendre parler d’une remise en cause de la frontière actuelle.

    Avec notre correspondant à Dublin, Julien Lagache

    A l'issue du vote à Westminster, le gouvernement irlandais s'est montré on ne peut plus clair : « L'accord de retrait ne peut être renégocié. » Car vu d'Irlande, le texte qui a été âprement négocié durant dix-huit mois offre le meilleur équilibre possible entre les revendications des différentes parties.

    Une position partagée par Bruxelles. Theresa May le sait, elle a d'ailleurs eu son homologue irlandais au téléphone avant le vote britannique et doit reparler avec lui cet après-midi de la suite à donner aux évènements.

    Leo Varadkar risque cependant de lui rappeler que Londres s'est engagé il y a déjà un an sur le principe du « backstop ». Cette disposition légale contraignante doit garantir l'absence d'une frontière et de contrôles douaniers entre les deux Irlande grâce à une poursuite de l'application des normes européennes au Royaume-Uni après le Brexit, et plus particulièrement en Irlande du Nord.

    Crainte d'une sortie sans accord

    C'est cet aspect du traité de divorce que les députés britanniques veulent revisiter alors que le sujet avait déjà été un point de blocage des négociations. Or l'Irlande ne veut pas d'un texte qui n'offrirait pas cette garantie.

    Seulement, elle ne souhaite pas non plus un divorce sans accord qui pénaliserait fortement sa croissance économique. De quoi compliquer les discussions des prochaines semaines.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.