GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mercredi 14 Août
Jeudi 15 Août
Vendredi 16 Août
Samedi 17 Août
Aujourd'hui
Lundi 19 Août
Mardi 20 Août
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Europe

    [Reportage] Les Grecs restent méfiants malgré l’augmentation du salaire minimum

    media Katerina estime que pour vivre il faudrait plus que les 650 euros bruts mensuels promis par le gouvernement (photo d'illustration). ©FAYEZ NURELDINE/AFP

    Pour la première fois en sept ans, le salaire minimum va augmenter en Grèce. A partir de vendredi, il passera à 650 euros mensuels bruts contre 587 jusqu’ici. Une hausse qui pourrait concerner près de 600 000 personnes selon le ministère du Travail. Les Grecs restent méfiants malgré la bonne nouvelle.

    Avec notre correspondante à Athènes, Charlotte Stiévenard

    Dans ce supermarché d’Athènes, Lambros range des fruits sur une étagère. Il travaille ici depuis deux ans après des études d’ingénieur. Avec 500 euros par mois et un loyer de 200 euros, il s’estime tout de même chanceux : « Si on compare avec les autres, oui. C’est vrai que pour un jeune de 24 ans qui a des rêves, c’est moyen. Mais que faire ? J’espère que dans l'avenir ça ira mieux ».

    Un peu plus loin, dans une boulangerie, Katerina reste méfiante. Elle attend de voir. Elle habite chez ses parents. Elle estime que pour vivre, il faudrait plus que les 650 euros bruts mensuels promis par le gouvernement, contre 587 actuellement. « Je pense qu’avec 800 euros mensuels, tu peux avoir une vie OK, une vie normale, où tu te restreins, mais au moins tu survis, sans être exténué toute la journée. Un salaire normal, qui te permet d’avoir un appartement tout en limitant quand même les autres dépenses », commente-t-elle.

    Un salaire minimum que les Grecs risquent de ne pas connaître avant longtemps. Avant la crise, il était de 751 euros bruts mensuels.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.