GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Lundi 20 Mai
Mardi 21 Mai
Mercredi 22 Mai
Jeudi 23 Mai
Aujourd'hui
Samedi 25 Mai
Dimanche 26 Mai
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    • Royaume-Uni: la Première ministre Theresa May annonce sa démission, elle partira le 7 juin
    • Alpinisme: trois nouveaux morts sur l'Everest, sept au total pour la saison (organisateurs d'expéditions)
    Europe

    Royaume-Uni: comment adopter le cadre législatif indispensable à l’après-Brexit

    media La Première ministre britannique Theresa May lors du débat devant le Parlement, ce mardi 29 janvier 2019, à Londres. Reuters TV via REUTERS

    La situation se tend au Royaume-Uni à l’approche de la date de sortie de l’Union européenne. Toujours dans l’incertitude quant à leur avenir, les Britanniques prennent des dispositions pour adopter le cadre législatif indispensable à l’après-Brexit.

    Le gouvernement britannique vient d’annoncer que les députés seront privés de vacances en février pour permettre l'adoption de la législation nécessaire à la mise en œuvre du Brexit. Les séances parlementaires seront également rallongées.

    Des dispositions qui sont prises, selon la porte-parole de Theresa May, pour s’assurer que le 29 mars sera bien la date de sortie du Royaume-Uni de l’Union européenne.

    Sur les treize lois qui doivent être adoptées avant le Brexit, cinq ont déjà été promulguées, huit doivent toujours être votées, et les débats n'ont pas commencé pour certaines. Mais les délais impartis risquent d’être trop courts.

    Sur la BBC le ministre britannique des Affaires étrangères, Jeremy Hunt, a reconnu que l’approbation tardive de l’accord négociée avec l’Union européenne obligerait sans doute à un report du Brexit au-delà du 29 mars pour permettre le vote des lois nécessaires à sa mise en œuvre.

    Une demande de report qui devra être approuvée par les 27 autres pays de l'Union européenne qui craignent une sortie sans accord, dommageable pour les Britanniques mais également pour les Etats membres.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.