GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mardi 15 Octobre
Mercredi 16 Octobre
Jeudi 17 Octobre
Vendredi 18 Octobre
Aujourd'hui
Dimanche 20 Octobre
Lundi 21 Octobre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Europe

    Suède: collégiens et lycéens interpellent leurs élus sur le climat

    media L'adolescente suédoise Greta Thunberg lors d'une manifestation sur le climat devant le Parlement à Stockholm, le 30 novembre 2018. Sur le panneau on peut lire: «grève de l'école pour le climat». HANNA FRANZEN / TT NEWS AGENCY / AFP

    Les manifestations de collégiens et de lycéens pour protester contre le réchauffement climatique et l’inaction des politiques se multiplient dans toute l’Europe. Un mouvement qui est parti de Suède avec la jeune Greta Thunberg, âgée de seize ans. Depuis plusieurs mois, tous les vendredis, elle se poste devant le Parlement suédois où elle est aujourd’hui accompagnée par d’autres jeunes militants.

    Avec notre correspondant à Stockholm, Frédéric Faux

    Tous les vendredis, une petite foule se réunit devant le Parlement suédois, autour de Greta Thunberg. Le défilé dans les rues n’étant pas dans la culture locale, les militants du climat ont choisi ce type de mobilisation pour protester et attirer l’attention.

    Dans cette assemblée, malgré les bourrasques de neige, beaucoup de lycéens en grève scolaire étaient présents. « J’attendais ça, ça fait longtemps que je voulais faire quelque chose, explique Elial. Quand j’ai vu ce que Greta faisait, ça m’a inspiré et je l’ai rejointe pour faire quelque chose moi aussi. Je n’ai demandé la permission à personne. J’ai juste dit à mon école voilà ce que je vais faire, et pourquoi. Évidemment c’est bien d’aller à l’école, mais l’environnement c’est vraiment important, et c’est une question qui m’angoisse. »

    « Un de mes profs me soutient, pas les autres, avance Alice. C’est pareil pour mes parents. Ils m’appuient, ils disent que ce que je fais est bien, mais ils disent aussi que je dois assumer les conséquences quand je ne vais pas en classe. »

    Greta Thunberg, elle, entend continuer son mouvement de protestation jusqu’à ce que son gouvernement respecte à la lettre ses engagements de l’accord de Paris pour le climat. En attendant une prochaine échéance qui sera une grève mondiale de la jeunesse, annoncée pour le 15 mars.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.