GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Vendredi 19 Juillet
Samedi 20 Juillet
Dimanche 21 Juillet
Lundi 22 Juillet
Aujourd'hui
Mercredi 24 Juillet
Jeudi 25 Juillet
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Europe

    Espagne: en Catalogne, manifestation en faveur des indépendantistes détenus

    media Une foule compacte tend des banderoles sur lesquelles est inscrit «l'auto-détermination est un droit, pas un crime», à Barcelone, le 1er février 2019. LLUIS GENE / AFP

    Le procès contre les leaders indépendantistes commencera le 12 février prochain à la Cour suprême de Madrid. Hier, les neufs accusés emprisonnés de manière préventive ont été transférés dans une prison madrilène. L'occasion pour les indépendantistes de manifester une dernière fois avant le procès.

    Avec notre correspondante à Barcelone, Elise Gazengel

    C'est une action surprise et symbolique qu'a organisée l'association indépendantiste ANC hier à Barcelone. Plusieurs de leurs membres ont occupé le siège de l'Union européenne et ont réclamé à l'institution de faire un geste pour les prisonniers catalans.

    Pendant ce temps dehors, sur une estrade, le numéro 2 de l'association, Pep Cruanyes, dénonçait un procès injuste face à près de 4000 manifestants : « Que l'on soit aux portes d'un procès est, en soit, un fait que nous ne pouvons tolérer. »

    Pour Elisabeth Hueso, au premier rang, la mobilisation est indispensable : « Ce n'est pas un procès politique mais un procès contre la démocratie parce qu'aujourd'hui c'est contre les indépendantistes mais la prochaine fois ce sera contre quelqu'un qui a des idées différentes. »

    La présidente de l'ANC, Elisenda Paluzie, pense surtout que ce procès sera révélateur : « Avec ce procès, on va visualiser de façon très forte que l'Etat espagnol est en train de transformer un droit en un délit. Un référendum ne doit en aucun cas être considéré comme un délit dans le Code pénal. »

    Aujourd'hui, peu d'indépendantistes ont l'espoir d'obtenir l'acquittement de leurs leaders. Le procès devrait durer plusieurs mois et tous affirment être prêts à les soutenir, s'il le faut, jusqu'à la Cour européenne des droits de l'homme.

    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.