GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Samedi 13 Juillet
Dimanche 14 Juillet
Lundi 15 Juillet
Mardi 16 Juillet
Aujourd'hui
Jeudi 18 Juillet
Vendredi 19 Juillet
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    • La Chambre des représentants américains condamne les «commentaires racistes» de Trump
    • France: la ministre des Transports Élisabeth Borne nommée ministre de la Transition écologique et solidaire
    • Washington sanctionne le chef de l'armée birmane pour le «nettoyage ethnique» des Rohingyas
    • Élection de von der Leyen: «Nous pouvons être fiers de l'Europe» (Macron)
    • Élection de von der Leyen: Merkel félicite une européenne «convaincue»
    • Les Etats-Unis souhaitent la poursuite du dialogue avec Pyongyang malgré sa mise en garde
    Europe

    Ukraine: intronisation du primat de la nouvelle Eglise orthodoxe

    media Le président ukrainien Petro Porochenko (g) assiste à la cérémonie d'intronisation du métropolite Epiphane (c), chef de l'Eglise orthodoxe d'Ukraine, à la cathédrale Sainte-Sophie de Kiev, le 3 février 2019. REUTERS/Valentyn Ogirenko

    A Kiev a eu lieu, ce dimanche 3 février, l’intronisation du Métropolite Epiphane 1er comme primat de l’Eglise orthodoxe d’Ukraine nouvellement indépendante. Un évènement religieux qui achève la formation de l’Eglise, et consacre la rupture avec l’Eglise orthodoxe russe, malgré les condamnations de Moscou.

    Avec notre correspondant à Kiev, Sébastien Gobert

    L’intronisation s’est déroulée selon le rituel traditionnel grec, et non russe. La nouvelle Eglise orthodoxe d’Ukraine tire sa légitimité de Constantinople, l’ancien nom d’Istanbul, qui lui a accordé son autocéphalie, c’est-à-dire son indépendance.

    Le visage timide d’Epiphane Ier, qui fêtait ce dimanche ses 40 ans, est donc celui d’une rupture historique avec Moscou.

    Les évêchés d’Ukraine étaient rattachés à la Russie pendant plus de 300 ans, situation désormais mal acceptée dans le contexte de la guerre entre les deux pays.

    L’intronisation d’Epiphane est applaudie par une large majorité en Ukraine. Moscou compte encore plus de 11 000 clochers dans le pays, mais plusieurs dizaines ont déjà rejoint l’Eglise ukrainienne. Celle-ci est encore fragile. Elle n’est reconnue par aucune des 14 autres Eglises orthodoxes à travers le monde, et doit affirmer son statut en Ukraine même.

    Le président Petro Porochenko a ouvertement instrumentalisé la question religieuse dans sa campagne de réélection. Un des premiers défis d’Epiphane sera donc de clarifier sa position quant aux relations entre l’Eglise et l’Etat.

     

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.