GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Dimanche 17 Février
Lundi 18 Février
Mardi 19 Février
Mercredi 20 Février
Aujourd'hui
Vendredi 22 Février
Samedi 23 Février
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Europe

    Brexit: Londres annule un contrat avec une compagnie de ferry sans bateaux

    media Le ministre des Transports Chris Grayling, le 29 janvier 2019, à sa sortie de Downing Street, à Londres. REUTERS/Toby Melville

    Le gouvernement britannique a été critiqué et accusé samedi de « cafouillage » dans sa préparation d'un Brexit sans accord après avoir dû annuler l'attribution d'un contrat à une compagnie de ferry n'ayant ni bateaux ni expérience. A l’époque de la signature du contrat, le gouvernement avait déclaré qu'il l’avait attribué « en toute connaissance de cause », Seaborne étant « un nouveau fournisseur de services de transport maritime », mais que la compagnie avait été « soigneusement contrôlée ».

    Avec notre correspondante à Londres,  Marina Daras

    A 48 jours de la sortie officielle du Royaume-Uni de l’Union européenne, les préparatifs en cas de sortie sans accord négocié se poursuivent dans la hâte et la précipitation.

    Déjà critiqué en décembre dernier pour un partenariat douteux, le ministère des Transports britannique s’est vu obligé vendredi d’annuler en catastrophe un contrat de 15,3 millions d’euros passé avec la société britannique Seaborne qui devait créer des liaisons maritimes supplémentaires et ainsi limiter les perturbations dans les ports si aucun accord n’était trouvé entre le Royaume-Uni et l’UE avant le 29 mars prochain.

    Mais Seaborne n’a jamais opéré de service maritime commercial et surtout ne possède aucun navire. Seaborne comptait sur une entreprise tierce, Arklow Shipping, basée en Irlande, qui devait fournir les bateaux et le soutien logistique. Mais Arklow Shipping s’est retiré soudainement de l’accord, forçant le gouvernement à se retirer, lui aussi, de ce partenariat.

    Le ministre des Transports Chris Grayling a été largement critiqué pour son laxisme. Le parti travailliste réclame même sa démission, le décrivant comme « le pire secrétaire d'Etat de tous les temps ».

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.