GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Dimanche 17 Février
Lundi 18 Février
Mardi 19 Février
Mercredi 20 Février
Aujourd'hui
Vendredi 22 Février
Samedi 23 Février
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Urgent

    Selon France Info, le jihadiste français Fabien Clain, qui avait revendiqué au nom du groupe État islamique les attentats du 13 novembre 2015 à Paris, a été tué lors d'une frappe aérienne de la coalition à Baghouz, en Syrie. Son frère Jean-Michel a également été gravement blessé.

    Europe

    A Belgrade, plus de 20 000 manifestants contre le gouvernement Vucic

    media Plusieurs milliers de personnes ont marché ce samedi dans les rues de Belgrade. Vladimir Zivojinovic / STR / AFP

    Près de 22 000 personnes ont défilé pendant deux heures dans le centre-ville de la capitale serbe ce samedi. Ces deux derniers jours, des manifestations ont eu lieu dans une vingtaine de villes un peu partout dans le pays.

    Avec notre correspondant à Belgrade, Laurent Rouy

    Né au départ comme une marche contre la violence après l’agression d’un responsable de l’opposition, le mouvement a grossi. Alimentées par la situation économique et le mépris du pouvoir, les manifestations sont passées de quelques milliers à 22 000 participants ce samedi, sans compter les rassemblements en province. Tout cela dans une ambiance bon enfant

    « Des jeunes des vieux des familles avec enfants viennent à la manifestation, raconte un manifestant. L’ambiance est bonne. Nous sommes tous unis et le peuple fait de son mieux pour forcer les changements de manière calme et pacifique. »

    Vucic en tournée

    D’abord passée sous silence par des médias sous contrôle, la protestation ne peut plus être ignorée. Du coup les télévisions pro pouvoir critiquent le mouvement qu’elles accusent grossièrement d’être financé par de l’argent sale. Des méthodes dignes d’un régime autoritaire.

    « Beaucoup de nous ont des diplômes universitaires, mais personne ici n’a de travail, simplement parce que nous n’avons pas la carte du parti du président Vucic », s’insurge une femme. « Le Parlement ne fonctionne pas, le pouvoir est détenu par des politiciens avec des faux diplômes. Ils doivent partir », renchérit une autre.

    Les protestations forcent le président à réagir : Vucic vient d’entamer une tournée dans le pays pour redorer son image. Pas sûr que cela suffise si le nombre de manifestants continue d’augmenter.

    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.