GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mardi 16 Avril
Mercredi 17 Avril
Jeudi 18 Avril
Vendredi 19 Avril
Aujourd'hui
Dimanche 21 Avril
Lundi 22 Avril
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    Europe

    Brexit: Theresa May demande encore du temps aux députés britanniques

    media Theresa May devant le Parlement britannique (ici le 29 janvier 2019). UK Parliament/Mark Duffy/Handout via REUTERS

    La Première ministre britannique Theresa May s’est adressée ce mardi 12 février à la Chambre des communes pour demander aux députés un nouveau délai avant le vote au Parlement sur le Brexit.

    Avec notre correspondante à Londres, Marina Daras

    Les négociations sur le Brexit ressemblent à s’y méprendre à une pièce de Samuel Beckett. A seulement 45 jours du Brexit, la Première ministre britannique Theresa May a demandé aux députés de garder leur sang-froid et de lui donner 15 jours supplémentaires pour obtenir les changements qu’ils lui ont réclamés.

    « En plus d'indiquer clairement ce qui devait être changé dans l'accord de retrait, la Chambre des communes a également réaffirmé qu’elle ne voulait pas quitter l'UE sans accord négocié. Le gouvernement est tout à fait d'accord avec cela, mais s'opposer à une sortie sans accord ne suffit pas, a affirmé la chef du gouvernement. Il faut maintenant trouver un accord sur lequel nous pouvons nous entendre et c'est ce que j'essaie de réaliser. »

    Le gouvernement présentera jeudi 14 février une motion amendable, mais un vote sur l’accord final ne sera organisé que lorsqu’un accord sera finalisé. Theresa May a tout de même ajouté que si aucun autre accord n’était trouvé d'ici le 26 février, une nouvelle proposition modifiable sera déposée ce jour-là et présentée au vote le jour suivant.

    Du côté de l’opposition, le parti travailliste accuse la Première ministre de toujours trouver de nouvelles excuses pour ralentir et repousser le vote afin de forcer les députés à soutenir son accord par manque de temps et surtout par peur d’une sortie sans accord.

    A Westminster comme à Bruxelles, beaucoup pensent qu’une extension de l’article 50 (qui régit la sortie d'un Etat membre) sera finalement inéluctable, puisqu’il ne reste que 27 jours ouvrés au Parlement pour voter un accord final.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.