GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Lundi 11 Novembre
Mardi 12 Novembre
Mercredi 13 Novembre
Jeudi 14 Novembre
Aujourd'hui
Samedi 16 Novembre
Dimanche 17 Novembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    Europe

    Le chômage au plus bas en Europe... grâce aux contrats précaires

    media Des livreurs à vélo Deliveroo, dans une rue de Paris. AFP/Eric Fefferberg

    Réduire le chômage, oui, mais à quel prix ? L'Organisation international du travail (OIT) vient de rendre un rapport sur les conditions de travail dans le monde. Les conclusions sont mitigées : si l'OIT salue la baisse du chômage dans plusieurs régions, notamment en Europe, la qualité de l'emploi, elle, ne s'améliore pas.

    Avec notre correspondant à Genève,  Jérémie Lanche

    Sur le papier, les chiffres paraissent flatteurs. Dans les pays du nord, du sud et de l'ouest de l'Europe, le chômage est à son plus bas niveau depuis dix ans. Il devrait même continuer de reculer jusqu'en 2020.

    Mais c'est aussi à cause de l'explosion du travail temporaire, tempère Damian Grishaw, responsable de recherche à l'OIT. « Si nous saluons la baisse du chômage en Europe, nous sommes plus inquiets sur la nature des emplois qui semblent prospérer depuis la fin de la crise de 2008. Il y a les mini-jobs en Allemagne, les CDD parfois d'un jour en France, l'explosion des contrats temporaires en Espagne... Le fait que des demandeurs d'emplois soient forcés d'accepter ces contrats est bien sûr un problème. Parce qu'ils ne leur permettent pas d'obtenir un salaire durable ni de payer un loyer. »

    → RELIRE : en Allemagne: sur le marché du travail, le plein d’emplois précaire

    Autres motifs d'inquiétude pour l'OIT : le chômage de longue durée, toujours important. Et la situation fragile des travailleurs indépendant. Environ 20% d'entre eux en France, en Allemagne, en Italie et en Espagne sont à la limite de la pauvreté.

    Lire le rapport

    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.