GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Dimanche 15 Septembre
Lundi 16 Septembre
Mardi 17 Septembre
Mercredi 18 Septembre
Aujourd'hui
Vendredi 20 Septembre
Samedi 21 Septembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    • Accident de Fukushima: trois anciens dirigeants de Tepco acquittés par le tribunal
    • Polynésie: saisie de 5,5 kilos de méthamphétamine à l'aéroport de Tahiti (parquet de Papeete)
    • Afghanistan: dix morts lors d'un attentat à la voiture piégée dans le Sud (gouverneur)
    Europe

    Espagne: Pedro Sanchez et les «liaisons dangereuses» catalanes

    media Le chef du gouvernement espagnol Pedro Sánchez au Parlement de Madrid, le 12 février 2019. REUTERS/Juan Medina

    Il n’y a pas eu de surprise hier, au Parlement espagnol. Comme prévu, le gouvernement a été mis en minorité sur son projet de budget. Une défaite attendue, le Premier ministre Pedro Sanchez ayant perdu le soutien de ses alliés indépendantistes catalans. Après un peu plus de huit mois au pouvoir, le chef de file du Parti socialiste ne peut donc plus gouverner et devrait appeler à l’organisation d’élections législatives anticipées au printemps.

    La presse espagnole revient abondamment ce jeudi matin sur les relations ambiguës qu’a entretenues Pedro Sanchez avec les séparatistes catalans, rapporte notre correspondant François Musseau. «Le ver était dans le fruit», disent en substance les journaux.

    Dès juin 2018, lorsque Pedro Sanchez s'est allié au Parlement avec les séparatistes catalans, il a scellé en quelque sorte des «liaisons dangereuses», souligne malicieusement le quotidien conservateur ABC. Le chef de file socialiste a été bien naïf de penser qu’il pourrait s’entendre avec les sécessionnistes, selon le journal, et ne pas imaginer qu’il allait recevoir « un coup de poignard dans le dos » sous la forme du rejet de son projet de budget.

    Le quotidien El Mundo va plus loin et ne croit pas en l’ingénuité de Pedro Sanchez. Le chef du gouvernement a voulu faire un pacte avec le diable, qui « lui a explosé à la figure », peut-on lire. Il a mis ses intérêts en avant - dit un éditorial de ce journal -, en l’occurrence le vote de sa loi de finances, pour se maintenir, coûte que coûte, au pouvoir.

    A en croire le journal catalan La Vanguardia, il était un peu évident que cette alliance contre nature ne pouvait pas durer bien longtemps et que le gouvernement de Sanchez était, de toutes façons, en sursis. Pourquoi ? interroge le quotidien. Parce que le gouvernement de Sanchez et les séparatistes allaient forcément buter sur la question clé de l’autodétermination. El diario.es abonde dans le même sens: l’autodétermination, c’est l’obstacle infranchissable. Les séparatistes ne peuvent y renoncer et Sanchez ne peut pas l’envisager, d’où « la rupture ».

    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.