GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mardi 16 Juillet
Mercredi 17 Juillet
Jeudi 18 Juillet
Vendredi 19 Juillet
Aujourd'hui
Dimanche 21 Juillet
Lundi 22 Juillet
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Europe

    Italie: les militants «5 étoiles» évitent un procès à Matteo Salvini

    media Les adhérents du Mouvement 5 étoiles, consultés lundi 18 février par internet, se sont prononcés contre un procès pour séquestration de Matteo Salvini. REUTERS/Tony Gentile

    60% des 52 400 votants comptant parmi les inscrits à la plateforme « Rousseau » du Mouvement 5 étoiles (M5S) ont dit « non » à un procès contre le ministre de l’Intérieur et chef de la Ligue. Matteo Salvini était poursuivi pour séquestration de personnes par le tribunal des ministres dans le cadre de l’affaire du navire des garde-côtes italiens Diciotti. Mais pour qu’un procès puisse s’ouvrir, il aurait fallu l’autorisation de la majorité des sénateurs pour la levée de son immunité parlementaire. Les « 5 étoiles » et la Ligue de Salvini étant majoritaires au Sénat, pas de levée d’immunité et donc pas de procès.

    Avec notre correspondante à Rome,  Anne Le Nir

    Les Grillini, nom donné aux inscrits au Mouvement 5 étoiles dirigé par Luigi Di Maio, ont donc voté contre la levée de l’immunité parlementaire du ministre de l’Intérieur Matteo Salvini via la plateforme « Rousseau ». C'est-à-dire le site internet qui sert au Mouvement à faire valider ses projets ou ses décisions par ses militants.

    Les sénateurs « 5 étoiles » bloqueront donc la procédure engagée par le tribunal des ministres (autorité compétente pour les membres du gouvernement) de Catane (sud) pour « séquestration de personnes » dans le cadre de l’affaire du navire italien Diciotti qui avait secouru 177 migrants au mois d’août dernier.

    Le Diciotti avait dû attendre plus de deux semaines pour les opérations de débarquement car Matteo Salvini avait exigé un accord européen pour répartir les migrants dans différents pays.

    Très satisfait, Luigi Di Maio a déclaré que les Grillini ont compris que « Salvini a agi dans l’intérêt de l’Italie et pour faire respecter les principes de solidarité au niveau européen ».

    Pour sa part, l’opposition de centre gauche dénonce l’opacité de la plateforme « Rousseau » et qualifie le vote de véritable « farce ».

    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.