GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mercredi 14 Août
Jeudi 15 Août
Vendredi 16 Août
Samedi 17 Août
Aujourd'hui
Lundi 19 Août
Mardi 20 Août
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    • Afghanistan: l'attentat qui a visé un mariage à Kaboul samedi soir a fait au moins 63 morts et 182 blessés (ministère de l'Intérieur)
    Europe

    Le chancelier autrichien Sebastian Kurz reçu par Donald Trump

    media Le chancelier autrichien Sebastian Kurz à Vienne le 10 octobre 2018. REUTERS/Heinz-Peter Bader

    Le chancelier autrichien est en visite aux États-Unis ce mercredi. Sebastian Kurz, le jeune chef conservateur qui dirige son pays avec l’extrême droite, sera reçu par le président américain Donald Trump pour un court entretien, avant un dîner privé avec la fille et le gendre du président américain, Ivanka Trump et Jared Kushner. Malgré des points d’accord entre les deux hommes, les dossiers qui fâchent ne manquent pas, à commencer par la politique commerciale des États-Unis.

    Avec notre correspondante à Vienne,  Isaure Hiace

    Alors que l’Europe s’inquiète d’une possible augmentation des droits de douane américains sur les importations de voiture, Sebastian Kurz a été clair : la politique commerciale des États-Unis sera au coeur de son entretien avec Donald Trump.

    Car le pays est le deuxième partenaire commercial de l’Autriche. Les exportations vers les États-Unis représentent 10 milliards d’euros, a rappelé Sebastian Kurz, qui s’alarme du protectionnisme américain.

    Le chancelier autrichien s’attend toutefois à des discussions « intéressantes » avec Donald Trump. Car les deux dirigeants ont quelques points d’accord. Outre la lutte contre l’immigration illégale, Sebastian Kurz a loué la politique étrangère du président américain, saluant notamment son engagement pour une solution pacifique dans la péninsule coréenne.

    La politique étrangère qui devrait également être évoquée lors de cet entretien avec l’épineuse question des jihadistes toujours détenus en Syrie. Donald Trump exhorte les pays européens à rapatrier leurs ressortissants jihadistes mais sur ce sujet, Sebastian Kurz reste prudent, expliquant que sa priorité reste la protection de la population autrichienne.

    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.