GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Dimanche 19 Mai
Lundi 20 Mai
Mardi 21 Mai
Mercredi 22 Mai
Aujourd'hui
Vendredi 24 Mai
Samedi 25 Mai
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    Europe

    Turquie: peines confirmées en appel pour les journalistes de Cumhuriyet

    media Une lectrice deCumhuriyet, quotidien turc d'opposition, lors du premier procès des journalistes, le 28 juillet 2017 Ozan Kose AFP

    Un tribunal turc a confirmé ce mardi en appel des peines de prison fermes contre d'anciens collaborateurs du quotidien d'opposition Cumhuriyet, dont le procès est devenu le symbole des atteintes à la liberté de la presse sous la présidence de Recep Tayyip Erdogan. Six de ces journalistes vont devoir retourner en prison, tandis que les autres – condamnés à des peines plus lourdes en première instance – peuvent encore se tourner vers la Cour de cassation.

    Avec notre correspondante à Istanbul Anne Andlauer

    « La prison, une fois de plus. Prenez soin de vous... » C’est ce qu’a écrit sur Twitter le caricaturiste Musa Kart, lauréat l’an dernier du Prix international du dessin de presse, à l’annonce du verdict de la cour d’appel régionale d’Istanbul.

    Ce tribunal se prononçait sur la condamnation à des peines de prison de quatorze anciens journalistes et employés de Cumhuriyet, l’un des derniers titres d’opposition de Turquie.

    En avril 2018, ils avaient reçu des sentences allant de deux ans et demi à huit ans d’emprisonnement pour « propagande terroriste » et « assistance à une organisation terroriste ». Le dessinateur Musa Kart et cinq de ses anciens collègues, qui avaient écopé de moins de cinq ans de prison, vont retourner derrière les barreaux pour purger le reste de leur peine – un an pour la plupart d’entre eux. Ils peuvent encore saisir le Conseil constitutionnel, mais cela n’empêchera pas leur retour en détention.

    Quant aux autres collaborateurs de Cumhuriyet, dont l’ancien directeur Akin Atalay et l’ancien rédacteur en chef Murat Sabuncu, condamnés à plus de cinq ans en première instance, ils conservent le droit de faire appel auprès de la Cour de cassation et restent donc libres, pour l’instant.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.