GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Jeudi 10 Octobre
Vendredi 11 Octobre
Samedi 12 Octobre
Dimanche 13 Octobre
Aujourd'hui
Mardi 15 Octobre
Mercredi 16 Octobre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Europe

    Turquie: un procureur requiert la prison à vie contre l’homme d’affaires Kavala

    media Affiche représentant l'homme d'affaires et philanthrope emprisonné, Osman Kavala, lors d'une conférence de presse de ses avocats, le 31 octobre 2018. Osman Kavala est emprisonné depuis 15 mois. AFP/Ozan Kose

    En mai et juin 2013, des centaines de milliers de Turcs descendaient dans les rues pour protester contre le gouvernement de Recep Tayyip Erdogan. C’était le « mouvement de Gezi ». Aujourd’hui, le pouvoir et la justice turcs désignent des coupables. Un procureur a requis ce mercredi la prison à perpétuité contre l'homme d'affaires et mécène Osman Kavala, figure majeure de la société civile, l'accusant, avec 15 autres personnes, de « tentative de renversement du gouvernement ».

    Avec notre correspondante à Istanbul, Anne Andlauer

    Près de six années ont passé depuis ce que les Turcs appellent tout simplement « Gezi », du nom de ces manifestations autour d’un parc d’Istanbul qui s’étaient propagées à la Turquie entière pendant plusieurs semaines.

    Le président Recep Tayyip Erdogan, Premier ministre à l’époque, n’a rien oublié, et semble décidé à faire le « procès de Gezi ».

    Plusieurs enquêtes sont en cours. Celle à l’issue de laquelle un procureur vient de publier son acte d’accusation concerne 16 personnes soupçonnées d’avoir organisé ce mouvement de protestation. Ce sont toutes des figures de la société civile – militants des droits de l'homme, membres d’ONG ou de chambres professionnelles, un journaliste et même un acteur et son épouse.

    Parmi ces personnalités figure surtout Osman Kavala, célèbre homme d’affaires et mécène emprisonné depuis quinze mois. Ses avocats savent enfin de quoi la justice l’accuse. En l’occurrence, une dizaine de crimes, dont celui de « tentative de renversement du gouvernement ».

    Les accusés risquent une peine incompressible de prison à vie. Pas moins de 746 personnes se sont constituées parties civiles, dont Recep Tayyip Erdogan. L’actuel président considère « Gezi » comme une tentative de coup d’Etat planifiée avec l’aide de « forces étrangères ».

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.