GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Samedi 13 Juillet
Dimanche 14 Juillet
Lundi 15 Juillet
Mardi 16 Juillet
Aujourd'hui
Jeudi 18 Juillet
Vendredi 19 Juillet
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    • La Chambre des représentants américains condamne les «commentaires racistes» de Trump
    • France: la ministre des Transports Élisabeth Borne nommée ministre de la Transition écologique et solidaire
    • Washington sanctionne le chef de l'armée birmane pour le «nettoyage ethnique» des Rohingyas
    • Élection de von der Leyen: «Nous pouvons être fiers de l'Europe» (Macron)
    • Élection de von der Leyen: Merkel félicite une européenne «convaincue»
    • Les Etats-Unis souhaitent la poursuite du dialogue avec Pyongyang malgré sa mise en garde
    • Football: le Cameroun se sépare de Clarence Seedorf (sélectionneur) et de Patrick Kluivert (adjoint)
    Europe

    Crimes sexuels: l'Eglise amorce son mea culpa

    media Le pape François, dimanche 24 février au Vatican, à l'issue de quatre jours de séminaire sur les crimes sexuels dans l'Eglise. CTV via REUTERS

    C’est par un discours prononcé à la fin de la messe qu’il a présidée ce dimanche matin que le pape François a conclu le sommet sur la protection des mineurs. Une rencontre de quatre jours de responsables religieux pour tenter de mettre fin aux abus sexuels dans l’Eglise.

    Avec des phrases fortes noyées dans un long exposé, le pape a rappelé l’ampleur d’un phénomène qui dépasse les frontières de l’Eglise et que les statistiques des organisations mondiales sous-estiment car ces violences se déroulent en premier à l’intérieur de la famille, à l’école et dans le milieu du sport.

    Le pape François a également pointé du doigt la montée des abus sexuels dans le monde avec la pornographie sur Internet, rapporte notre envoyée spéciale, Geneviève Delrue. De même, il a inscrit le tourisme sexuel et la prostitution des enfants mineurs dans cette liste de « sacrifices idolâtriques des enfants » en résonance avec les « rites païens », pratiques religieuses cruelles du passé.

    Si dans l'Eglise éclate ne serait-ce qu'un seul cas d'abus sexuel, ce qui représente déjà une monstruosité, il doit être combattu avec le sérieux le plus absolu.

    Le pape François dénonce les abus sexuels 24/02/2019 - par RFI Écouter

    Les abus dans l’Eglise sont d’autant plus scandaleux qu’ils sont en contradiction avec son autorité morale. Et cela vaut avant tous pour les prêtres. « La personne consacrée, choisie par Dieu pour guider les âmes vers le salut, se laisse asservir par sa propre fragilité humaine, ou sa propre maladie, devenant ainsi un instrument de Satan », a expliqué le pape.

    → A ECOUTER : Pédophilie: pour le père Bodjoko, l’Eglise africaine «n’est pas épargnée»

    Face à ce fléau, l’Eglise a une conscience nouvelle de ce qu’elle doit faire, a encore assuré François : « Elle se sent appelée à combattre ce mal qui touche le centre de sa mission : annoncer l’Évangile aux petits et les protéger des loups avides ». « Nous sommes aujourd’hui face à une manifestation du mal, flagrante, agressive et destructrice » a encore expliqué le souverain pontife. Des mots qui ne sont pas suffisants pour plusieurs victimes.

    S’il est encore trop pour dire ce qu’il ressortira de ce sommet au cœur du Vatican, quelques mesures concrètes devraient prochainement voir le jour, comme une nouvelle loi contre les abus sexuels à l’intérieur du Vatican et de la Curie. Le souverain pontife souhaite également une plus grande vigilance lors de l'entrée au séminaire, que des laïcs, et notamment des psychologues, puissent évaluer l'équilibre psychologique des séminaristes et des futurs prêtres.

    « C'est beaucoup à la fois, sachant que le pape a 83 ans. Il sait que le temps lui est limité et que l'application de ces mesures dépendra beaucoup de son successeur », relève le spécialiste des religions Odon Vallet.

    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.