GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Jeudi 14 Novembre
Vendredi 15 Novembre
Samedi 16 Novembre
Dimanche 17 Novembre
Aujourd'hui
Mardi 19 Novembre
Mercredi 20 Novembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    • Crise sociale au Chili : le président Piñera condamne les violences policières
    Europe

    Italie: la presse épingle Macron après son passage sur la RAI

    media Le chef du gouvernement italien Giuseppe Conte et le président français Emmanuel Macron à Bruxelles, le 24 juin 2018. Geert Vanden Wijngaert/Pool via Reuters

    Après le passage d’Emmanuel Macron à la télévision italienne, les commentaires de la presse italienne ne sont pas très tendres avec le président français et ses propos sur l’Italie, qui est dans son « cœur ».

    Avec notre correspondante à Rome, Anne Le Nir

    Pour le grand quotidien romain Il Messaggero, le président de la République, qui avait comparé, en juin 2018, le nationalisme qui renaît en Europe à la « lèpre », était alors « plus authentique » qu’il n’est apparu dans son entretien avec le présentateur de l’émission « Che tempo che fa », Fabio Fazio, où il s’est montré « très mielleux », « estimant que l’histoire, l’amitié qui lient la France à l’Italie sont suffisamment fortes pour surmonter les obstacles politiques ».

    De son côté, La Repubblica souligne qu’Emmanuel Macron s’est adressé aux Italiens « en défendant son idée de souverainisme européen, avant tout pour tenter de freiner la montée en puissance de la Ligue de Matteo Salvini ». Plus macroniste, La Stampa apprécie « la main tendue aux Italiens » pour reprendre un dialogue constructif.

    Quant au Fatto Quotidiano, journal proche des 5 étoiles, il relève que « Fabio Fazio s’est bien gardé de contredire son cher ami Macron ». Enfin, Il Giornale, pro-Salvini, compare les propos du président français à ceux d’« un petit maître d’école qui a voulu lancer son spot européen ».

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.