GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Samedi 17 Août
Dimanche 18 Août
Lundi 19 Août
Mardi 20 Août
Aujourd'hui
Jeudi 22 Août
Vendredi 23 Août
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Europe

    Les 28 pays de l'UE enterrent la liste noire anti-blanchiment incluant Riyad

    media Les drapeaux de l’UE flottent au siège de la Commission européenne à Bruxelles. REUTERS/Yves Herman

    Les 28 membres de l'Union européenne ont jeté à la corbeille ce mercredi 6 mars une liste noire contre le blanchiment de capitaux, qui incluait l'Arabie saoudite, après des pressions de Washington et de Riyad. Une décision fustigée par l'ONG Transparency International.

    Avec notre bureau à Bruxelles,

    A la demande des pays de l'UE, la Commission européenne avait passé au peigne fin une cinquantaine d’États fortement soupçonnés de fermer assez systématiquement les yeux sur les opérations de blanchiment d’argent sur leur territoire. Après enquête, seize de ces pays se sont retrouvés sur une liste noire, laquelle oblige les banques européennes à des vérifications supplémentaires des mouvements de capitaux depuis et vers ces petits paradis spécialisés.

    C’est le rajout par la Commission de sept pays complémentaires qui a déclenché une vague de critiques, portant essentiellement sur la méthodologie utilisée et fortement inspirée par Washington. Deux sont en effet des alliés des États-Unis : le Panama et l’Arabie saoudite, et les quatre territoires américains : les Samoa américaines, Guam, Porto Rico et les Îles Vierges américaines.

    A (RE)LIRE → Pourquoi l’Europe est incapable de lutter contre le blanchiment d’argent sale

    Mercredi, les ambassadeurs à l'UE des vingt-huit pays ont cédé et ont – à l’unanimité – recommandé à leurs ministres de l’Intérieur de rejeter la liste dans sa composition actuelle et de demander à la Commission européenne de revoir sa copie. Les ministres de l'Intérieur de l'UE devraient valider formellement ce rejet ce jeudi lors d'une réunion dans la capitale.

    « Les 28 de l'UE ont laissé passer une occasion de montrer leur engagement dans la lutte contre le blanchiment d'argent et la corruption mondiale », s'est emporté Carl Dolan, directeur de Transparency International.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.