GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mercredi 16 Octobre
Jeudi 17 Octobre
Vendredi 18 Octobre
Samedi 19 Octobre
Aujourd'hui
Lundi 21 Octobre
Mardi 22 Octobre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Urgent
    Mondial de rugby: le XV de France éliminé en quart de finale par le Pays de Galles (20-19)
    Dernières infos
    • Syrie: un soldat turc a été tué dans une attaque des forces kurdes (ministère de la Défense)
    • Chili: trois morts dans les troubles à Santiago
    • Transport aérien: le plus long vol direct de l'histoire organisé par Qantas, parti de New York, a atterri à Sydney
    Europe

    Turquie: violente répression d’une manifestation de femmes

    media A Istanbul, ce vendredi 8 mars 2019, la police a dispersé avec violence la marche marquant la Journée internationale des droits des femmes. REUTERS/Kemal Aslan

    En Turquie, des dizaines de rassemblements étaient prévus à l’occasion de la Journée internationale pour les droits des femmes. A Istanbul, des milliers de personnes se sont réunies en début de soirée, une manifestation qui n’était pas autorisée et qui a été violemment dispersée par les forces de l’ordre.

    Avec notre correspondant à Istanbul,  Alexandre Billette

    Les policiers avaient bouclé la grande avenue piétonne Istiklal au cœur d’Istanbul dès l’après-midi en prévision de la marche programmée en soirée. Pourtant les années précédentes les autorités avaient fermé les yeux, même sous état d’urgence après la tentative de putsch en 2016.

    La marche du 8 mars était en quelque sorte une exception, un grand rassemblement pacifique et toléré malgré les slogans et les affiches antigouvernementales.

    Cette fois-ci, en revanche, les forces de l’ordre ont violemment dispersé la foule de plusieurs milliers de personnes avec gaz lacrymogènes et balles de plastique. C’était déjà le cas en novembre dernier lors d’un autre rassemblement féministe.

    Comme un message des autorités, il n’y a plus d’exception pour les rassemblements de masse dont les discours sont hostiles au pouvoir. Une démonstration de force aussi à trois semaines seulement des élections municipales du 31 mars prochain.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.