GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Vendredi 21 Juin
Samedi 22 Juin
Dimanche 23 Juin
Lundi 24 Juin
Aujourd'hui
Mercredi 26 Juin
Jeudi 27 Juin
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Moyen-Orient

    Décès du bébé de Shamima Begum: le gouvernement britannique critiqué

    media Shamima Begum, sur une photo tenue par Renu, sa grande soeur, en 2015. REUTERS/Laura Lean/Pool/File Photo

    Après la confirmation de la mort du bébé de Shamima Begum, les critiques se multiplient à l’encontre du ministre de l’intérieur britannique, Sajid Javid. La jeune femme originaire de Londres, qui avait rejoint le groupe Etat islamique à 15 ans en Syrie, avait accouché dans un camp de réfugiés le mois dernier et demandait à rentrer au Royaume Uni. Les autorités britanniques par la voix de Sajid Javid l’avaient déchue de sa nationalité mais reconnaissaient cependant que son nouveau-né était Britannique.

    Avec notre correspondante à Londres, Muriel Delcroix

    Shamima Begum âgée aujourd’hui de 19 ans a été retrouvée par un journaliste britannique le mois dernier dans un camp syrien. Au cours de plusieurs interviews, la jeune femme avait demandé la clémence du gouvernement britannique afin de pouvoir rentrer auprès de sa famille et mettre à l’abri son nouveau-né après avoir déjà perdu deux enfants en bas âge de maladie et de malnutrition.

    Grand débat

    Néanmoins, le plaidoyer de Shamima Begum avait provoqué un grand débat au Royaume Uni alors que la jeune femme ne montrait aucun remords face aux atrocités commises par les jihadistes du groupe Etat islamique et notamment l’attentat de Manchester en 2017. Sous la pression populaire, le ministre de l’Intérieur, Sajid Javid, lui avait alors retiré sa nationalité britannique pour l’empêcher de rentrer à Londres ; mais, tout en reconnaissant que son enfant était né Britannique, les autorités avaient refusé toute assistance pour le rapatrier.

    Décision « impitoyable et inhumaine »

    Le bébé de Shamima Begum, un garçon de trois semaines est mort de pneumonie le jeudi 7 mars et a été enterré dans le camp. La famille de la jeune femme accuse désormais Londres d’avoir failli à son devoir de protection envers l’un de ses ressortissants tandis que le parti d’opposition travailliste dénonce, lui, une décision « impitoyable et inhumaine ».

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.