GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mercredi 14 Août
Jeudi 15 Août
Vendredi 16 Août
Samedi 17 Août
Aujourd'hui
Lundi 19 Août
Mardi 20 Août
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Europe

    La Turquie entre en récession pour la première fois depuis dix ans

    media Même si elle s'est stabilisée, la livre turque a perdu près de 30% de sa valeur l'année dernière. Reuters

    La Turquie est entrée en récession pour la première fois depuis 2009, d'après les données publiées lundi 11 mars. C'est une mauvaise nouvelle pour le gouvernement à trois semaines d'élections municipales.

    Le produit intérieur brut s'est contracté de 3 % au quatrième trimestre 2018 en glissement annuel, selon l'Office national des statistiques (Tüik), et de 2,4 % par rapport au trimestre précédent.

    Or, au troisième trimestre déjà, le PIB avait déjà reculé de 1,1 %, ce qui signifie que la Turquie est entrée en récession, une première depuis 2009. Une récession se définit par deux trimestres consécutifs de recul du PIB.

     → A (RE)LIRE : Contre l'inflation, l'Etat turc devient marchand de fruits et légumes

    La croissance pour l'ensemble de l'année 2018 s'est établie à 2,6 %, contre 7,4 % en 2017.

    Ce ralentissement s'explique en grande partie par une très forte inflation sur fond de crise de la livre turque survenue en août, due aux tensions diplomatiques entre Ankara et Washington et à la défiance des marchés à l'égard des politiques économiques menées par le gouvernement turc.

    Chute de la livre turque

    La devise turque a ainsi perdu près de 30 % de sa valeur en 2018, mais s'est stabilisée depuis le début de l'année.

    L'inflation se maintenait à 19,67 % en rythme annuel en février, repassant toutefois sous le seuil symbolique de 20 % pour la première fois depuis août.

    La publication des derniers chiffres survient en pleine campagne pour les élections municipales du 31 mars et pourrait desservir le parti du président Recep Tayyip Erdogan, alors que l'économie apparaît en tête des préoccupations des Turcs.

    (Avec AFP)

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.