GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Jeudi 14 Novembre
Vendredi 15 Novembre
Samedi 16 Novembre
Dimanche 17 Novembre
Aujourd'hui
Mardi 19 Novembre
Mercredi 20 Novembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    • Crise sociale au Chili : le président Piñera condamne les violences policières
    Europe

    Serbie: des milliers de personnes protestent devant la présidence

    media Les manifestants devant le palais présidentiel à Belgrade, ce dimanche 17 mars 2019. REUTERS/Marko Djurica

    Pour la première fois depuis leur début en décembre, les manifestations antigouvernementales en Serbie ont débouché sur des incidents entre police et protestataires. Le président serbe Aleksandar Vucic continue à refuser tout dialogue avec les manifestants et l'opposition qui réclament notamment plus de liberté des médias et la transparence de la vie politique.

    Avec notre correspondant à Belgrade, Laurent Rouy

    Pour la première fois depuis le début des manifestations contre le pouvoir, des heurts se sont produits entre protestataires et policiers. Le cortège de plusieurs milliers de personnes se rendait devant la présidence à Belgrade, alors que le président Aleksandar Vucic prononçait un discours dans lequel il a comparé l'opposition à des fascistes et des hooligans.

    Au final, les policiers n'ont pas pu empêcher les manifestants d'entourer pendant quelques heures le palais présidentiel. Le cortège s'est ensuite rendu devant un commissariat de police de Belgrade pour réclamer la libération de quelques manifestants arrêtés la veille.

    Le mouvement de protestation est né après qu'un leader de l'opposition ait été frappé a coups de barre de fer lors d'un meeting, en novembre dernier. D'abord cantonnées à Belgrade, les manifestations ont rapidement essaimé dans une quarantaine de villes de province, mais semblaient perdre de l'ampleur ces dernières semaines.

    Les arrestations de ce week-end, ainsi que les incidents avec la police et le discours rigide du président pourraient relancer le mouvement. Les leaders de l'opposition ont donné jusqu'à lundi après-midi pour que la police libère les manifestants emprisonnés.

    (Ré) écouter ou (re) lire : Pour Freedom House, la Serbie n'est plus une démocratie (Bonjour l'Europe)

    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.