GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mercredi 12 Juin
Jeudi 13 Juin
Vendredi 14 Juin
Samedi 15 Juin
Aujourd'hui
Lundi 17 Juin
Mardi 18 Juin
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    Europe

    L’Italie saisit le navire humanitaire «Mare Ionio» avec 48 migrants à bord

    media Le ministre de l'Intérieur Matteo Salvini s'est félicité de la saisie du navire humanitaire et de l'arrestation de ses membres d'équipage. REUTERS/Tony Gentile

    Les autorités italiennes ont saisi, mardi 19 mars, un navire humanitaire avec à son bord 48 migrants secourus en mer. Dans la soirée le bateau a été escorté dans le port de l'île de Lampedusa. Le ministre italien de l'Intérieur Matteo Salvini avait auparavant demandé l'arrestation de l'équipage.

    Le navire humanitaire battant pavillon italien, le Mare Ionio, a été affrété à l'automne dernier par des militants de la gauche italienne, bien décidés à défier la politique migratoire de Rome.

    Ce lundi, le bateau a secouru près de 50 migrants sur un canot en difficultés au nord de la Libye. Des garde-côtes de ce pays se trouvaient également à proximité, mais l'équipage du Mare Ionio a choisi de prendre en charge les migrants afin d'éviter leur retour en Libye, où ils sont nombreux à subir des violences.

    Suite à ce sauvetage, les autorités italiennes ont interdit au navire humanitaire d'accoster avant de le saisir ce mardi soir au large de l'île de Lampedusa.

    « Il y a en Italie un gouvernement qui défend les frontières et qui fait respecter les lois », s'est félicité le ministre de l'Intérieur Matteo Salvini alors que la justice italienne ouvrait une enquête pour « aide à l'immigration clandestine ».

    Matteo Salvini est par ailleurs poursuivi pour « séquestration » pour avoir retardé le débarquement de dizaines de migrants secourus en août par le Diciotti, navire des garde-côtes italiens. Mais la procédure devrait être bloquée par un vote du Sénat prévu mercredi.

    (Ré) écouter : Les dernières vigies de la Méditerranée (Accents d'Europe)

    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.