GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mercredi 17 Juillet
Jeudi 18 Juillet
Vendredi 19 Juillet
Samedi 20 Juillet
Aujourd'hui
Lundi 22 Juillet
Mardi 23 Juillet
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Europe

    Italie: 51 collégiens, pris en otage dans un bus, sauvés de justesse

    media L'homme a mis le feu au bus, tandis que les carabiniers brisaient des vitres à l'arrière du bus pour faire descendre les enfants, hurlant et pleurant. Local Team via Reuters TV/Reuters

    L’Italie est encore sous le choc. Mercredi matin 20 mars, près de Milan, les carabiniers ont sauvé de justesse 51 collégiens pris en otage et ligotés dans un bus pendant une quarantaine de minutes par leur chauffeur, un Italien d'origine sénégalaise, qui a invoqué le sort des migrants morts en Méditerranée, avant d'incendier le bus.

    Avec notre correspondante à Rome,  Anne Tréca

    Ousseynou Sy est depuis 15 ans un chauffeur apprécié de ses employeurs. Mercredi matin, il transportait les élèves de deux classes de 5e. Après avoir détourné son bus de son trajet habituel, il a répandu de l’essence dans le véhicule et forcé les adultes à bord à ligoter les poignets des enfants avec des colliers de serrage en plastique.

    Au fond du bus, l’un des jeunes otages a pu défaire ses liens et téléphoner pour appeler au secours. Quand les carabiniers ont commencé à libérer les collégiens par une fenêtre cassée à l’arrière du bus, le chauffeur a mis le feu au véhicule.

    Quelques enfants ont été intoxiqués, mais il n’y a eu aucun blessé grave. Un vrai miracle, selon le procureur. Le chauffeur incendiaire a déclaré aux enquêteurs qu’il voulait attirer l’attention sur le sort des enfants migrants morts en Méditerranée.

    Ousseynou Sy a été interpellé sous les chefs de « prise d'otage, massacre et incendie » avec la circonstance aggravante de « terrorisme ». Son geste ne peut qu’envenimer un climat déjà tendu en Italie à l’égard des migrants.

    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.