GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Dimanche 14 Avril
Lundi 15 Avril
Mardi 16 Avril
Mercredi 17 Avril
Aujourd'hui
Vendredi 19 Avril
Samedi 20 Avril
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Europe

    Theresa May devant les 27 pour négocier le report du Brexit

    media La Première ministre britannique Theresa May (ici le 20 mars) doit défendre, lors du dernier sommet européen avant les élections de mai prochain, sa demande de report du Brexit. Jonathan Brady/Pool via REUTERS

    Le Conseil européen tente ce jeudi 21 mars d'éviter une sortie brutale du Royaume-Uni de l'Union européenne, à tout juste huit jours de la date fatidique fixée pour le Brexit. Theresa May, la Première ministre expose aujourd'hui à Bruxelles ce qu'elle avait déjà écrit la veille aux 27, à savoir une demande de report du Brexit jusqu'au 30 juin prochain. Elle espère d'ici là avoir le temps de convaincre les députés britanniques de voter l'accord de sortie de l'UE qu'ils ont pourtant rejeté deux fois, à la mi-janvier d'abord, puis il y a dix jours.

    « Nous pouvons accepter la demande britannique si un vote positif sur le Brexit a lieu la semaine prochaine au Parlement britannique. Mais si un report jusqu’au 30 juin devait être décidé, nous devons prendre en compte les élections européennes de la fin mai, afin que leur légalité ne puisse pas être remise en cause. Mais on peut certainement discuter, de façon positive, d’un report de quelques semaines du Brexit. Je reste convaincue que nous avons besoin d’un accord prévoyant une sortie ordonnée de la Grande-Bretagne de l’Union européenne. Cela n’est pas seulement dans l’intérêt des Britanniques, mais aussi dans l’intérêt de notre pays, comme celui de l’Europe. »

    La déclaration d’Angela Merkel ce jeudi donne le ton : les Européens semblent décidés à se montrer conciliants. D’ailleurs, Theresa May doit s’entretenir avec Emmanuel Macron et Donald Tusk avant l'ouverture du sommet européen, prévue à 15 h, a annoncé sa porte-parole à la mi-journée.

    Les 27 vont ainsi tout faire pour laisser Theresa May jouer son dernier coup de poker. Lui refuser une dernière chance leur apparaît trop dangereux pour l'économie, trop périlleux pour leur cote de popularité, à quelques semaines des élections parlementaires européennes.

    Une extension, oui mais pas trop

    Theresa May pourra donc organiser un troisième vote la dernière semaine de mars, alors même que les députés britanniques ont déjà rejeté massivement à deux reprises ce traité. Si elle dégage une majorité, les 27 sont prêts à lui accorder une extension de la transition, mais pas trop longue. Les Européens préfèrent en effet que le Brexit ait lieu d’ici au 23 mai, avant les élections européennes du 26.

    Déjà malmenés par les populistes, ils n'ont pas du tout envie de voir des « brexiters » britanniques entrer en force au Parlement. Les arguments très fermes avancés par la France contre un report long ont été visiblement entendus.

    Seul Jeremy Corbyn, le patron des travaillistes, veut encore croire à un report sur la durée. Il s'est invité pour présenter son plan alternatif et sera reçu par plusieurs chefs de gouvernement et par Michel Barnier, le négociateur européen du Brexit.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.