GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Lundi 22 Avril
Mardi 23 Avril
Mercredi 24 Avril
Jeudi 25 Avril
Aujourd'hui
Samedi 27 Avril
Dimanche 28 Avril
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    • Syrie: 10 civils tués dans des raids aériens russes à Idleb (ONG)
    • Venezuela : arrestation d'un député de l'opposition (Parlement)
    • Etats-Unis: 18 mois de prison pour une Russe ayant infiltré les cercles du pouvoir américain
    • Sanctions financières américaines contre le ministre vénézuélien des Affaires étrangères (Trésor)
    Europe

    Italie: le preneur d'otages de Milan voulait obtenir un avion pour l'Afrique

    media Le bus calciné du chauffeur preneur d'otages sur une autoroute du sud de Milan, le 20 mars 2019. Flavio LO SCALZO / AFP

    Toujours beaucoup de questions en Italie deux jours après la prise d'otages d'une cinquantaine d'enfants par leur chauffeur de bus. En particulier sur le degré de préparation et les motivations de cet Italo-Sénégalais de 47 ans, qui a incendié le bus alors que la police venait d'évacuer in extremis ses occupants. La presse italienne a toutefois obtenu des informations de source policière.

    Ousseynou Sy ne regrette rien et referait cent fois son geste si on lui en donnait l'occasion. C'est d'après le Corriere della Sera ce qu'aurait déclaré le chauffeur de bus aux policiers. Mais il affirme n'avoir voulu faire de mal à personne, son objectif :« aller sur la piste de l’aéroport avec les enfants que j’aurais utilisés comme un bouclier, et de là partir en avion pour l’Afrique de manière éclatante », confie-t-il aux enquêteurs selon Corriere della Sera.

    C'est d'ailleurs pour envoyer un signal aux Africains que ce Sénégalais naturalisé Italien il y a dix-huit ans a séquestré les 51 passagers de son bus. Toujours selon le quotidien, pour Ousseynou Sy, les Africains doivent rester en Afrique. Il aurait également dénoncé la colonisation à l'origine de l'émigration actuelle. Et il explique son passage à l'acte par la saisie mardi par les autorités italiennes du navire Mare Ionio transportant des migrants.

    Mais selon le journal Messagero, Ousseynou Sy aurait fait preuve dès lundi d'un comportement suspect, apparaissant nerveux et tentant de modifier le parcours de son bus avant d'être rappelé à l'ordre par un enseignant. Alors acte prémédité ou coup de folie ? L'avocat d'Ousseynou Sy a demandé une expertise psychiatrique de son client.

    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.