GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Vendredi 14 Juin
Samedi 15 Juin
Dimanche 16 Juin
Lundi 17 Juin
Aujourd'hui
Mercredi 19 Juin
Jeudi 20 Juin
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    Europe

    Revers pour les Gafa avec l’adoption de la réforme du droit d'auteur par l’UE

    media Les membres du Parlement européen en train de voter pour la réforme du droit d'auteur, le mardi 26 mars 2019. REUTERS/Vincent Kessler

    Les eurodéputés ont approuvé, mardi 26 mars, la réforme européenne du droit d'auteur, une victoire pour les grands groupes de presse et les artistes célèbres mais un revers pour les géants américains du numérique comme Google, et les partisans de la liberté du net.

    Sur les 658 eurodéputés présents en plénière à Strasbourg, 348 ont dit « oui » à la réforme, 274 s'y sont opposés et 36 se sont abstenus. Présentée par la Commission européenne en septembre 2016, cette réforme aux enjeux financiers conséquents a fait l'objet d'un lobbying sans précédent de la part de ses partisans comme de ses opposants, mobilisés jusqu'au dernier jour.

    Le texte entend adapter à l'ère du numérique la législation européenne du droit d'auteur, datant de 2001, une époque où YouTube, détenu par Google, n'existait pas.

    « C'est une victoire historique pour les créateurs européens, qui pourront désormais exercer leurs droits et recevoir une rémunération équitable de plates-formes telles que YouTube », s'est félicité le Groupement européen des sociétés d'auteurs et compositeurs (GESAC), qui représente plus d'un million d'ayants droit dans le domaine de la musique, des arts plastiques, de l'audiovisuel, du théâtre...

    Les partisans de la réforme insistaient pour que les géants américains, tels Google et Facebook, qui profitent des retombées publicitaires générées par les œuvres qu'ils hébergent, rétribuent plus justement les créateurs.

    Dans l'autre camp, les géants de la Silicon Valley, mais aussi les partisans d'un internet libre, craignaient de voir restreint ce canal de diffusion.

    Samedi, des manifestations avaient eu lieu un peu partout dans l'UE à l'appel de « Save the internet », un collectif que Google affirme « ne pas financer » et qui est mobilisé depuis des mois pour la défense de « l'échange libre d'opinions sur internet ».

    (avec AFP)

    C'est une victoire pour les Européens mais le combat continue.

    Jean-Noël Tronc

    Directeur de la Sacem

    27/03/2019 - par José Marinho Écouter

    L'inquiétude des partisans de la liberté sur Internet

    Ce qui inquiète particulièrement les opposants au texte c'est l'article 13, devenu article 17 dans la nouvelle mouture, rapporte notre correspondante à Bruxelles, Joana Hostein. Un article qui rend responsable Facebook et Google du contenu que ces plateformes hébergent, ce qui n'est pas le cas à l'heure actuelle.

    Les opposants à cette directive craignent une forme de censure avec cette nouvelle responsabilité qui incombe aux géants de l'internet. Youtube pourrait, disent-ils, décider d'installer de nouveaux systèmes de filtrage pour éviter que des contenus illégaux, c'est-à-dire pour lesquels le créateur n'a pas perçu de droit d'auteur, ne soient hébergés sur leurs pages. Et puis disent-ils, les algorithmes qui sont utilisés pour ces systèmes de filtrage automatique ne sont pas efficaces. Du contenu légal pourrait être retiré à tort.

    Les partisans de la liberté sur le net s'inquiètent donc d'une réduction de l'offre sur le web. Le législateur rétorque que les géants du web ont déjà recours à des filtres, et que cette réforme apporte en fait un cadre juridique. Google ne pourra plus retirer du contenu de façon discrétionnaire, insiste-ton ici.

    A lire aussi : Le droit d'auteur européen contre les GAFA

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.