GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Samedi 20 Avril
Dimanche 21 Avril
Lundi 22 Avril
Mardi 23 Avril
Aujourd'hui
Jeudi 25 Avril
Vendredi 26 Avril
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Europe

    Vote de la dernière chance sur la réforme européenne du droit d'auteur

    media Photo d'illustration Google, Amazon, Facebook et Apple avec les autres géants du net essayent de faire pression sur les droits d'auteurs européens. AFP/Lionel Bonaventure

    Réunis en session plénière à Strasbourg, les eurodéputés voteront, mardi 26 mars, sur la réforme européenne du droit d'auteur, l'heure de vérité pour un texte négocié depuis trois ans. Le nouveau texte entend adapter à l'ère du numérique à la législation européenne du droit d'auteur, datant de 2001 - une époque où YouTube, détenu par Google, n'existait pas encore.

    Avec notre bureau de Bruxelles,

    Jamais un texte n'aura suscité une telle campagne de lobbying : plus de six millions de courriels envoyés aux députés en à peine deux semaines. Du jamais vu, comme le souligne Jean-Marie Cavada, eurodéputé libéral français qui a porté les négociations pour son groupe.

    « En 15 ans de mandat, je n’ai jamais vu ça, déclare-t-il. Une campagne d’influence, une campagne de dépense d’argent extravagante de la part des Gafa, de mensonges et de corruption. Il faut dire qu’il y a une bonne raison : la création artistique européenne, son poids économique, c’est 536 milliards d’euros chaque année. Alors je comprends qu’ils se comportent comme des terroristes Pac-Man, qu’ils veulent manger cet argent et qu’ils ne veulent pas payer. »

    Rendre les plateformes internet responsables du contenu hébergé

    Les défenseurs de la liberté sur internet, alliés pour l'occasion aux grandes plateformes en ligne, YouTube, Google et autres, appellent à voter contre la directive, contre la création d'un « droit voisin » pour les éditeurs de presse qui doit permettre aux médias de se faire mieux rémunérer la réutilisation de leur production en ligne.

    Contre aussi l'article 13, devenu article 17. Son objet : rendre les plateformes Internet responsables du contenu qu'elles hébergent. Comme tout diffuseur, elles devraient donc signer des accords de licence avec les titulaires de droits.

    ►À (re)lire : Le droit d'auteur européen contre les GAFA

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.