GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Dimanche 18 Août
Lundi 19 Août
Mardi 20 Août
Mercredi 21 Août
Aujourd'hui
Vendredi 23 Août
Samedi 24 Août
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    Europe

    Lituanie: un maréchal soviétique condamné pour le coup de force de 1991

    media La tour de télévision de Vilnius, en Lituanie, cible d'une violente attaque soviétique dans la nuit du 12 au 13 janvier 1991 (image d'illustration). Marcin Białek/CC/Wikimedia Commons

    Ce mercredi 27 mars, un tribunal lituanien a condamné à dix ans de prison un maréchal soviétique jugé par contumace pour le coup de force sanglant en 1991 contre le mouvement indépendantiste en Lituanie, pays occupé à l'époque par l'URSS.

    Condamné par contumace à dix ans de prison, Dmitri Iazov, ancien ministre soviétique de la Défense, âgé aujourd'hui de 94 ans, était accusé, avec 66 autres personnes, en majorité des citoyens russes, de crimes de guerre et contre l'humanité, pour leur rôle dans une attaque, en janvier 1991, contre une foule protégeant des bâtiments à Vilnius qui avait fait 14 morts et plus de 700 blessés. Les autres accusés, militaires, responsables du Parti communiste et du KGB à l'époque des faits, ont été condamnés à des peines de 4 à 14 ans. Deux seulement d'entre eux ont assisté au procès à Vilnius. Un ancien officier de blindés, Iouri Mel, arrêté à la frontière lituanienne en 2014 et détenu depuis, a écopé de sept ans de prison. Un autre ex-officier soviétique, résidant à Vilnius, Guennadi Ivanov, a été condamné à quatre ans de réclusion.

    Mater les indépendantistes

    Alors que la Lituanie avait fait sécession de l'URSS en 1990, les troupes soviétiques étaient entrées en janvier 1991 à Vilnius pour mater la mobilisation indépendantiste des habitants. Les accusés avaient participé d'une manière ou d'une autre à l'attaque contre la tour de la télévision et le siège de la radio-télévision lituanienne dans la nuit du 12 au 13 janvier 1991, alors que des milliers de Lituaniens protégeaient leur Parlement, tel un bouclier humain. Moscou avait finalement reconnu l'indépendance de la Lituanie en septembre 1991.

    « Un jour historique »

    L'ambassade de Russie en Lituanie s'est refusée à commenter ces condamnations dans l'immédiat. La plupart des accusés sont citoyens russes, mais certains d'entre eux sont porteurs de passeports belarusses ou ukrainiens. Le verdict a été salué par Robertas Povilaitis, fils d'un homme tué lors de l'assaut soviétique. « C'est un jour historique pour la Lituanie et toute la communauté internationale », a-t-il dit aux journalistes présents au tribunal. Les relations entre la Russie et la Lituanie, pays balte de 2,8 millions d'habitants, membre de l'Union européenne et de l'Otan, demeurent tendues, surtout depuis l'annexion de la Crimée par Moscou.

    (avec AFP)

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.