GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Jeudi 23 Mai
Vendredi 24 Mai
Samedi 25 Mai
Dimanche 26 Mai
Aujourd'hui
Mardi 28 Mai
Mercredi 29 Mai
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Urgent

    Tour d’Europe des résultats et décryptage avec nos invités en studio, nos correspondants et envoyés spéciaux de 7h à 9h (heure de Paris, 5h-7h TU)

    Europe

    Brexit: les Européens en ordre de bataille pour le 10 avril

    media Le président du Conseil européen Donald Tusk (ici le 20 mars 2019). REUTERS/Toby Melville

    « Au vu du rejet de l’accord de sortie par la Chambre des communes, j’ai décidé de convoquer un sommet européen le 10 avril. » Voilà la réaction immédiate de Donald Tusk au troisième vote négatif des Communes sur l’accord de sortie de l’UE alors que partout en Europe les réactions se multiplient pour réclamer de nouvelles propositions du Royaume-Uni avant la date de sortie qui est désormais automatiquement fixée au 12 avril à minuit. En théorie, ce sommet sera bien le dernier en présence de Theresa May ou peut-être de celui ou celle qui la remplacera. En théorie parce que ce sommet est censé devoir acter la sortie brutale du Royaume-Uni de l’Union européenne. C’est ce qui est écrit noir sur blanc dans les conclusions du sommet européen de la semaine dernière.

    Avec notre bureau de Bruxelles,

    À l’ordre du jour de ce sommet extraordinaire il y aura d’abord à débattre des questions urgentes pour le Brexit dur, par exemple des zones de pêche dans la Manche, du transit des marchandises et des personnes en Irlande et à Gibraltar ou bien de la réciprocité des exemptions de visa.

    Mais en réalité, ce n’est qu’un scénario parmi d’autres, car certains ici espèrent en effet une solution moins brutale. Le sommet de la semaine dernière a déjà ouvert la voie à l’éventualité d’un report de longue durée jusqu’à la fin de l’année, un report qui obligerait toutefois les Britanniques à prendre part au scrutin européen de mai, une éventualité honnie des brexiters et rejetée par Theresa May.

    D’autres évoquent aussi l’éventualité d’élections générales au Royaume-Uni qui rebattraient les cartes, mais les plus optimistes espèrent voir refaire surface le projet d’une adhésion à l’union douanière avec l’Europe. Et on rappelle aussi ici que le Royaume-Uni peut à tout moment révoquer l’article 50 et renoncer purement et simplement au Brexit.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.