GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Jeudi 12 Septembre
Vendredi 13 Septembre
Samedi 14 Septembre
Dimanche 15 Septembre
Aujourd'hui
Mardi 17 Septembre
Mercredi 18 Septembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Europe

    Espagne: le parti d'extrême droite VOX lance sa pré-campagne à Barcelone

    media Meeting à Barcelone du mouvement d'extrême droite Vox, défenseur farouche de l'unité espagnole et donc du maintien de la Catalogne dans l'Espagne, le 30 mars 2019. REUTERS/Sergio Perez

    En Espagne, à quatre semaines des législatives, le parti d'extrême droite VOX a commencé sa pré-campagne électorale par un meeting à Barcelone ce samedi 30 mars. Selon les récents sondages, cette formation politique devrait faire son entrée au Parlement suite aux élections législatives du 28 avril prochain. Un rassemblement marqué par des heurts avec des manifestants pro-indépendance.

    Avec notre correspondante à Barcelone, Elise Gazengel

    Ils étaient quelques milliers à s'être déplacés pour assister au meeting de VOX sur la place d'Espagne de Barcelone. Le discours anti-indépendantisme de la formation politique et sa position d'accusation populaire dans le procès aux ex-dirigeants catalans a servi de tremplin au parti.

    Santiago Abascal, leader national de VOX, a d'ailleurs revendiqué leur implication dans ce procès : « représentée par Javier Ortega, cette accusation populaire contre les indépendantistes, c'est l'accusation populaire du peuple espagnol et pas d'un parti ».

    Selon les sondages, VOX obtiendrait 10 % d'intentions de vote aux prochaines élections législatives. Si cela se confirme, ce  sera la première fois qu'un parti d'extrême droite siège au Congrès depuis la fin de la dictature.

    Outre l'unité du pays, le parti défend aussi les idées inhérentes à ce type de formation et certains espagnols comme Aitor Navarro, 19 ans sont déjà séduits : « Tout ce qu'ils disent me plaît. Aussi bien sur l'immigration, que sur la violence domestique ou l'autorisation du port d'armes ».

    De l'autre côté de la place, des anti-fascistes ont essayé d'empêcher le meeting, mais ont été retenus par la police. Quelques heurts isolés ont éclaté et 7 personnes ont été arrêtées.

    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.