GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Vendredi 19 Juillet
Samedi 20 Juillet
Dimanche 21 Juillet
Lundi 22 Juillet
Aujourd'hui
Mercredi 24 Juillet
Jeudi 25 Juillet
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Europe

    Moscou met en garde Washington sur la présence de l'Otan en mer Noire

    media En renforçant la présence de l'Otan dans la mer Noire, Washington affirme vouloir éviter de nouveaux affrontements. (Photo d'illustration). DANIEL MIHAILESCU / AFP

    Alors que Washington affirme vouloir « protéger » l’Ukraine face à la marine russe et garantir l’accès au détroit de Kertch, les autorités russes considèrent qu'il s’agirait, là, d’une nouvelle « provocation » de la part des États-Unis.

    Les États-Unis travaillent à un plan prévoyant l'envoi de nouveaux navires de l'Otan en mer Noire, en réponse à l'affrontement armé entre les marines russe et ukrainienne en novembre dernier en mer d'Azov, au large de la Crimée. Cette proposition doit être étudiée ce mercredi et jeudi lors d'une réunion à Washington des ministres de la Défense de l'Otan.

    Mais les réactions se multiplient déjà à Moscou. Pour le porte-parole du Kremlin, la Russie accueille de manière « négative » la volonté affichée par Washington de renforcer sa présence navale en mer Noire, rapporte notre correspondant à Moscou, Daniel Vallot.

    Même son de cloche du côté de la diplomatie russe : le vice-ministre des Affaires étrangères Alexandre Grouchko affirme que la Russie prendra « les mesures militaires nécessaires » si l’Alliance atlantique décidait de déployer des moyens supplémentaires pour protéger les navires ukrainiens.

    Au cœur de ce nouveau point d’accroche entre Moscou et Washington : le détroit de Kertch et les difficultés rencontrées par la marine ukrainienne pour accéder à la mer d’Azov, partagée entre l'Ukraine et la Russie.

    En novembre dernier, les garde-côtes russes avaient arraisonné des navires de guerre ukrainiens qui tentaient d'y pénétrer. L'armée ukrainienne avait fait état de six blessés. Vingt-cinq marins ukrainiens sont, depuis, retenus prisonniers.

    Avant cela, Kiev et les Occidentaux accusaient déjà depuis des mois la Russie d'« entraver » délibérément la navigation des navires commerciaux par le détroit de Kertch, dont Moscou revendique le contrôle depuis l'annexion de la Crimée, qui lui offre la maîtrise des deux rives.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.