GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mercredi 16 Octobre
Jeudi 17 Octobre
Vendredi 18 Octobre
Samedi 19 Octobre
Aujourd'hui
Lundi 21 Octobre
Mardi 22 Octobre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    Europe

    Serbie: lourdes peines pour l’assassinat en 1999 du journaliste Slavko Curuvija

    media Les funérailles du journaliste Slavko Curuvija, critique de l'ex-homme fort de Serbie Slobodan Milosevic, le 14 avril 1999 à Belgrade. REUTERS//File Photo

    Il avait été assassiné il y a 20 ans, pendant les bombardements de l'Otan sur la Yougoslavie. Le procès des assassins du journaliste Slavko Curuvija s'est achevé par la condamnation, ce vendredi 5 avril à Belgrade, des quatre suspects à un total de 100 années de prison (2x20 ans et 2x30 ans).

    Avec notre correspondant à Belgrade, Laurent Rouy

    Pour Jelena Curuvija, la fille du journaliste assassiné il y a 20 ans, le verdict montre que l'État, alors dirigé par Slobodan Milosevic, avait ordonné l'assassinat de son père. Slavko Curuvija avait été exécuté en plein jour dans le centre de Belgrade de 4 balles dans le dos.

    Les condamnés sont tous des anciens membres des services secrets. Il y a là Rade Markovic, ancien chef de la Sécurité d'État, déjà condamné à 40 ans de prison pour d'autres meurtres politiques, Milan Radonjic, le chef de l'antenne belgradoise des services, et l'un des exécutants, Ratko Romic. Le deuxième tireur, Miroslav Kurak, est en fuite.

    Les trois présents ont nié leur implication dans le meurtre. Pour Rade Markovic, le procès n'a servi qu'à jeter l'opprobre sur le régime de Milosevic. Mais pour les organisations de défense des médias, le jugement est important pour le système judiciaire.

    Longtemps politisée, étouffée, l'affaire Curuvija aura mis 20 ans trouver son épilogue, mais l'on ne sait toujours pas qui a donné l'ordre d'exécuter le journaliste.

    À (re) lire : A la Une: presse muselée en Serbie, Vučić et Milošević, même combat?
     

    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.