GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Jeudi 12 Septembre
Vendredi 13 Septembre
Samedi 14 Septembre
Dimanche 15 Septembre
Aujourd'hui
Mardi 17 Septembre
Mercredi 18 Septembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Urgent

    Avec notre envoyée spéciale, notre correspondant, et nos invités, retour sur le scrutin de dimanche et point sur les premières tendances qui semblent se dessiner.

    Dernières infos
    • Les prix du pétrole grimpent de plus de 10% après les attaques contre l'Arabie saoudite
    Europe

    Theresa May demande un report du Brexit au 30 juin

    media La Première ministre Theresa May devant le 10, Downing Street, le 27 mars 2019. AFP / Adrian Dennis

    La Première ministre britannique Theresa May a demandé un nouveau report du Brexit, dans une lettre envoyée ce vendredi 5 avril au président du Conseil européen Donald Tusk qui, lui-même, y est allé de sa proposition.

    C’est pour l’instant une suggestion que le président du Conseil européen va présenter ce vendredi aux 27 États membres de l’Union européenne. Pour Donald Tusk, il faudrait pouvoir proposer à Londres un report flexible de la date du Brexit pouvant aller jusqu’à un an, indique notre bureau de Bruxelles.

    Flexible, car l’idée semble évidemment de permettre au gouvernement britannique de pousser les feux à la Chambre des communes pour la ratification de l’accord de sortie qui reste la priorité des Européens et, dès son adoption, le Royaume-Uni sortirait de l’UE même si cela se produisait avant la fin des douze mois en question.

    À lire aussi : Brexit: en visite à Dublin, Merkel délivre un message de solidarité à l'Irlande

    À la date près, cette façon de procéder ressemble un peu à la demande envoyée ce vendredi par Theresa May à Donald Tusk d’un report jusqu’au 30 juin voire moins si l’accord est adopté avant par les Communes.

    Dans sa lettre, Theresa May a beau admettre que le Royaume-Uni va devoir se préparer aux européennes, elle veut absolument éviter d’y participer tant la perspective d’envoyer des députés britanniques au Parlement européen lui semble absurde alors que Londres est actuellement sur le départ, explique notre correspondante, Muriel Delcroix.

    Le Labour se dit ainsi prêt à trouver un terrain d’entente mais à condition d’organiser un référendum de confirmation, ce qu’a toujours refusé la Première ministre. Dans ce contexte, Theresa May a donc encore une fois recours à sa tactique favorite : insister lourdement.

    Demande « prématurée »

    Il reste que, pour l’heure, les Vingt-Sept ne sont guère enthousiastes et la France fait par exemple savoir qu’elle juge « prématurée » la proposition de Donald Tusk.

    Une prolongation de longue durée est malgré tout une des deux possibilités que devrait examiner le sommet européen de mercredi. La seule autre alternative étant le scénario tant redouté d’une sortie sans accord le 12 avril au soir.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.