GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Vendredi 18 Octobre
Samedi 19 Octobre
Dimanche 20 Octobre
Lundi 21 Octobre
Aujourd'hui
Mercredi 23 Octobre
Jeudi 24 Octobre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Europe

    Ukraine: une campagne présidentielle aux relents nauséabonds

    media C’est clairement le comédien Volodymyr Zelensky (notre photo) qui dicte l’agenda de l’entre-deux tours. REUTERS/Mykola Tys

    La campagne de l’entre-deux tours en Ukraine s’annonce rocambolesque avant le second tour, le 21 avril, avec des relents nauséabonds. Le comédien Volodymyr Zelensky mène une campagne atypique contre le président sortant. Il l’a mis au défi de participer à un débat télévisé dans le stade olympique de Kiev. Le stade a une capacité de 70 000 personnes. Rien n’est encore décidé mais, en Ukraine, on compare déjà ce débat à un combat de gladiateurs dans le Colisée.

    Avec notre correspondant à Kiev, Sébastien Gobert

    Au lieu d’arguments de campagne, ce sont des défis que les deux candidats se lancent, et par vidéos interposées. C’est Volodymyr Zelensky qui a proposé le Stade olympique comme arène dans une vidéo au ton divertissant. Petro Porochenko a accepté dans un autre clip aux tonalités plus sobres. Les détails ne sont pas encore arrangés, car Volodymyr Zelensky attend des excuses de la part du président pour l’avoir traité de clown et de marionnette d’un oligarque.

    C'est le comédien qui dicte l'agenda

    À travers ces exigences, c’est clairement le comédien qui dicte l’agenda de l’entre-deux tours. Mais pour l’équipe du président sortant, le débat est une nécessité afin de faire ressortir le manque d’expérience de l’adversaire, voire son incompétence. Donc, il joue le jeu...

    Des tests médicaux

    Le chef de l’État a ainsi accepté de se plier à une autre demande étrange de Volodymyr Zelensky : des tests médicaux des deux candidats pour s’assurer que ni l’un ni l’autre ne consomme de l’alcool ou des stupéfiants. Le pays observe ce duel inédit avec un certain désarroi. C’est une énième démonstration d’une campagne inédite, qui bouscule les codes de la politique ukrainienne. Mais les électeurs attendent avant tout qu’elle leur apporte des réponses sur les véritables défis des cinq prochaines années.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.