GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Jeudi 14 Novembre
Vendredi 15 Novembre
Samedi 16 Novembre
Dimanche 17 Novembre
Aujourd'hui
Mardi 19 Novembre
Mercredi 20 Novembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    • Il est nécessaire de «restaurer l'ordre» à Hong Kong (ministère chinois de la Défense)
    • Fusillade en Californie dans la ville de Fresno: quatre morts et six blessés (police)
    • Manifestations et violences en Iran: Téhéran condamne le soutien de Washington à des «émeutiers»
    • Biélorussie: aucun représentant de l'opposition n'a été élu aux législatives (résultats officiels)
    • «Déchets, ça déborde! On fait quoi?» Journée spéciale ce lundi sur les antennes de RFI dès 6h TU (7h heure de Paris)
    • Hong Kong: la loi interdisant le port du masque est jugée anticonstitutionnelle (Haute cour)
    Europe

    L'Équateur dénonce «l'ingratitude et l'irrespect» d'Assange

    media Le fondateur de WikiLeaks est réfugié depuis bientôt sept ans à l'ambassade équatorienne au Royaume-Uni. REUTERS/Peter Nicholls/File Photo

    Le fondateur de WikiLeaks a fait preuve d'« ingratitude et irrespect » envers l'Équateur malgré l'asile que ce pays lui a donné dans son ambassade londonienne depuis 2012, a déclaré ce vendredi le ministère équatorien des Affaires étrangères.

    « En diffusant des informations qui falsifient la vérité, le réfugié et ses associés expriment une fois de plus ingratitude et irrespect envers l'Équateur, au lieu de témoigner de la gratitude au pays qui l'a accueilli depuis presque sept ans », a indiqué le ministère dans un communiqué.

    Le ministère réagissait à un tweet de WikiLeaks, le site d'informations fondé par Julian Assange, qui assurait que Quito et Londres ont passé un accord pour que dans « les heures ou les jours » qui viennent, l'Australien de 47 ans soit expulsé de l'ambassade équatorienne et remis aux autorités britanniques.

    Selon WikiLeaks, ce serait fait sous le prétexte que le site a diffusé des photos, vidéos et conversations privées du président actuel de l'Équateur, Lenin Moreno. Quito avait déjà répondu jeudi ne pas vouloir répondre à des « rumeurs » et « conjectures qui ne s'appuient sur aucun document ».

    ► À lire aussi : Royaume-Uni: Julian Assange bientôt expulsé de l'ambassade d'Équateur?

    Le ministère des Affaires étrangères équatorien a cependant ajouté que « concéder l'asile diplomatique est une prérogative souveraine de l'Équateur, qui a donc le droit de l'octroyer ou d'y mettre fin quand il l'estime justifié ».

    (avec AFP)

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.