GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Jeudi 10 Octobre
Vendredi 11 Octobre
Samedi 12 Octobre
Dimanche 13 Octobre
Aujourd'hui
Mardi 15 Octobre
Mercredi 16 Octobre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Europe

    Européennes: Matteo Salvini réunit les dirigeants des partis d'extrême droite

    media Matteo Salvini, le ministre italien de l'Intérieur, Olli Kotro, des Vrais Finlandais, Jörg Meuthen, du parti Alternative pour l'Allemagne (AfD) et Anders Vistisen, du Parti populaire danois, le 8 avril 2019. REUTERS/Alessandro Garofalo

    Matteo Salvini, leader de la Ligue (extrême droite), vice-président du Conseil et ministre de l'Intérieur a choisi la capitale économique, Milan, pour lancer sa campagne électorale et son projet d'alliance des nationalistes, en vue des élections européennes du mois de mai.

    De notre correspondante à Rome, Anne Le Nir

    Le patron de la Ligue, Matteo Salvini, a prononcé un discours assez bref et nébuleux pour lancer son projet d’alliance des nationalistes. À ses côtés, des représentants d’Alternative pour l’Allemagne, des Vrais Finlandais et du Parti populaire Danois. Trois forces d’extrême droite sur la vingtaine qu’il espère réunir: parmi elles, le Rassemblement national de Marine Le Pen et le Fidesz du Premier ministre hongrois Victor Orban.

    Salvini a affirmé que « l’Europe n’a de sens que si elle respecte les identités de chaque pays ». Il a souligné que « le projet d’alliance des souverainistes s’inspire du rêve européen de Saint-Jean-Paul II qui reconnaissait la diversité des cultures et des nations ».

    « Notre volonté, a-t-il précisé, est de réaliser des objectifs communs: renforcement des contrôles aux frontières, lutte contre le terrorisme mais aussi lutte contre une Europe de l’austérité et de la bureaucratie ». Crédité de 35 % des intentions de vote, la Ligue pourrait arriver en tête aux élections européennes qui se tiendront le 26 mai en Italie.

    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.