GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mercredi 14 Août
Jeudi 15 Août
Vendredi 16 Août
Samedi 17 Août
Aujourd'hui
Lundi 19 Août
Mardi 20 Août
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    • Gaza: trois Palestiniens tués par des soldats israéliens à la frontière avec Israël (autorités de Gaza)
    • Afghanistan: l'attentat qui a visé un mariage à Kaboul samedi soir a fait au moins 63 morts et 182 blessés (ministère de l'Intérieur)
    Europe

    Une Allemande de l'EI devant la justice pour la mort d'une fillette yézidie

    media Jugée pour le meurtre d'une fillette de cinq ans, Jennifer Wenisch risque la prison à perpétuité. A Munich, le 9 avril 2019. Peter Kneffel / dpa / AFP

    Le procès d'une membre de l'organisation État islamique s'est ouvert ce mardi 9 avril à Munich, en Allemagne. Elle est accusée d'avoir laissé mourir de soif une fillette yézidie en Irak.

    Jennifer Wenisch, une Allemande de 27 ans, avait quitté l’Allemagne en septembre 2014 pour rejoindre le groupe État islamique. Selon l'accusation, elle patrouillait, armée, pour la police des mœurs de l’organisation terroriste à Falloujah et Mossoul de juin à septembre 2015. Cette force veillait notamment au respect des règles de conduite et d'habillement fixées par les jihadistes.

    À la même période, elle et son mari avaient acheté parmi un groupe de prisonniers yézidis une fillette de cinq ans et sa mère pour en faire leurs esclaves. Pour punir l’enfant qui avait mouillé son matelas, le mari l’avait attachée au soleil et laissée mourir de soif. L’accusation reproche à Jennifer Wenisch de ne rien avoir entrepris pour sauver la fillette. Même pour Daech, cette punition était allée trop loin et le mari avait été puni et avait reçu des coups de bâtons. Le couple avait ensuite préféré quitter l’Irak pour la Turquie.

    C’est en voulant renouveler son passeport à l’ambassade d’Allemagne à Ankara que Jennifer Wenisch a été arrêtée puis extradée vers son pays, précise notre correspondant à Berlin Pascal Thibaut.

    L’accusée risque la prison à perpétuité. Les avocats allemands de la partie civile réclament dans un communiqué commun qu’elle ne soit pas seulement jugée pour crime de guerre et meurtre, mais aussi pour crimes contre l’humanité, trafic d’êtres humains et torture.

    À lire aussi : Le long combat des Yézidis pour la reconnaissance de leur «génocide»

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.