GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mardi 17 Septembre
Mercredi 18 Septembre
Jeudi 19 Septembre
Vendredi 20 Septembre
Aujourd'hui
Dimanche 22 Septembre
Lundi 23 Septembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    Europe

    En Slovaquie, un ex-militaire avoue avoir tué le journaliste Jan Kuciak

    media Des manifestants lors d'un rassemblement pour l'anniversaire du meurtre du journaliste slovaque Jan Kuciak et sa fiancée Martina Kusnirova, à Bratislava, le 21 février 2019. REUTERS/David W. Cerny/File Photo

    Un peu plus d’un an après les faits, un homme a reconnu jeudi 11 avril avoir assassiné le journaliste d’investigation Jan Kuciak et sa compagne. Le double meurtre avait provoqué de grandes manifestations dans ce pays d’Europe centrale et poussé le Premier ministre Robert Fico à la démission.

    Ce sont des sources proches de l’enquête qui ont d’abord révélé à la télévision publique slovaque cette nouvelle information, rapporte notre correspondant dans la région, Alexis Rosenzweig : un ancien militaire est passé aux aveux. Il était jusqu’ici soupçonné d’avoir été l’un des complices, mais seulement en tant que chauffeur. Citant des sources policières, plusieurs médias locaux ont également rapporté ces déclarations.

    Il serait donc celui qui a tué par balles à bout portant le journaliste d’investigation Jan Kuciak et sa fiancée à leur domicile le 21 février 2018.

    Trois autres suspects ont été mis en examen dans cette affaire, dont le commanditaire présumé, l’homme aux affaires douteuses Marian Kocner, en mars 2019. Celui-ci avait déjà menacé le journaliste à cause de son travail sur la corruption au plus haut sommet de l’État.

    Les tueurs et intermédiaires auraient reçu 70 000 euros en tout pour commettre ce crime, qui avait soulevé une vague d’indignation en Slovaquie où une avocate anticorruption a été élue présidente le 31 mars 2019. Juste après son élection, Zuzana Caputova est allée se recueillir dans le centre de Bratislava devant les photos des deux victimes.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.