GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Dimanche 14 Avril
Lundi 15 Avril
Mardi 16 Avril
Mercredi 17 Avril
Aujourd'hui
Vendredi 19 Avril
Samedi 20 Avril
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Europe

    L'ancien patron des renseignements d'Hugo Chavez arrêté en Espagne

    media Hugo Carvajal (ici à gauche avec Nicolas Maduro en juillet 2014) a été proche de l'actuel président vénézuélien, avant de rejoindre son principal opposant Juan Guaido. PRESIDENCIA / AFP

    Hugo Carvajal, ancien directeur des services de renseignements d'Hugo Chavez, a été arrêté ce vendredi 12 avril en Espagne à la demande des États-Unis qui l'accusent de collaborer avec le trafic de drogue.

    Hugo Carvajal était connu au Venezuela sous le surnom d'« El Pollo », « le poulet ». Il était directeur du contre-espionnage durant la présidence d'Hugo Chavez, avant de diriger l'office national contre le crime organisé et le financement du terrorisme.

    Mais dès 2008, le Trésor Public américain soupçonne Carvajal de soutien au trafic de cocaïne en lien avec la guérilla des Farcs en Colombie. Son nom figure sur la Liste Clinton des personnes les plus recherchées pour trafic de drogue. En 2014, il est envoyé en tant que consul sur la petite île d'Aruba, dans les Caraïbes néerlandaises, où il se fait arrêter à la demande des États-Unis.

    Sauvé d'une extradition il y a cinq ans grâce à la pression du régime vénézuélien, celui qui était présenté comme l'un des hommes clés des régimes d'Hugo Chavez et de son successeur Nicolas Maduro s'est pourtant détourné de ses anciens alliés.

    ►A lire aussi : Venezuela: Hugo Carvajal «El Pollo» fait défection au régime

    En février dernier, dans une vidéo postée sur les réseaux sociaux, Hugo Carvajal dénonçait la « désastreuse réalité » que vivent les Vénézuéliens et appelait les militaires à se ranger du bon côté de l'histoire en soutenant Juan Guiado, autoproclamé président par intérim. Il devenait alors le plus haut-gradé de l'armée à afficher ce soutien au principal opposant du régime Maduro.

    Il y a quelques jours encore, Hugo Carvajal disait détenir des informations sur les liens entre le régime et le trafic de drogue. Des informations qui, selon lui, devraient être entre les mains d'organes capables de les examiner.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.