GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Dimanche 14 Avril
Lundi 15 Avril
Mardi 16 Avril
Mercredi 17 Avril
Aujourd'hui
Vendredi 19 Avril
Samedi 20 Avril
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Europe

    Législatives en Finlande: les sociaux-démocrates favoris

    media La campagne pour les élections législatives dans le square Narinkkatori à Helsinki en Finlande, le 12 avril 2019. Lehtikuva/Markku Ulander via REUTERS

    En Finlande, c’est jour de vote, ce dimanche 14 avril. Les habitants de ce pays d'Europe du Nord, voisin de la Suède et de la Russie, désignent les nouveaux élus de l'Eduskunta, la chambre unique du Parlement national. 200 sièges sont à pourvoir, pour 2500 candidats en lice. Depuis quatre ans, c'est une coalition de partis de droite et centristes qui est au pouvoir, mais les électeurs semblent vouloir changer de camp. Un tiers d'entre eux ne compte pas voter pour le même parti que lors des dernières législatives en 2015.

    Les sociaux-démocrates sont bien partis pour prendre leur revanche. Après quatre années passées dans l'opposition, ils font la course en tête avec 21% des intentions de vote. Si les sondages se concrétisent, ils devraient logiquement s'associer au parti des Verts.

    Grise mine en revanche pour la formation du Premier ministre sortant, Juha Sipilä. Le Parti du centre n'est crédité que de 14% des intentions de vote. Les Finlandais semblent lui tenir rigueur de sa politique d’austérité mais la réforme du système de santé publique, qu’il a échoué à mettre en œuvre en mars dernier, est toujours d’actualité. Elle s’est imposée comme le thème numéro un de la campagne électorale. L'enjeu est en effet considérable en Finlande : un quart de la population aura 65 ans en 2030, et cela va peser sur les finances publiques.

    Le Parti du centre garde toutefois un petit espoir d’être appelé par le vainqueur du scrutin pour obtenir une place au gouvernement.

    Quant aux populistes du parti les Vrais Finlandais, ils risquent de perdre de nombreux électeurs, à cause d'une division de leur formation politique l'année dernière. Mais ils auront au moins réussi à imposer l'immigration comme l'un des thèmes majeurs de ces législatives.

    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.