GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Jeudi 23 Mai
Vendredi 24 Mai
Samedi 25 Mai
Dimanche 26 Mai
Aujourd'hui
Mardi 28 Mai
Mercredi 29 Mai
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Europe

    Présidentielle en Ukraine: victoire du comédien Volodymyr Zelenskiy

    media Le candidat Volodymyr Zelenskiy dans la foulée de l'annonce de sa victoire à la présidentielle, le 21 avril 2019 à Kiev. REUTERS/Valentyn Ogirenko

    Le comédien novice en politique Volodymyr Zelenskiy a remporté dimanche 21 avril une victoire écrasante à la présidentielle en Ukraine face au président sortant Petro Porochenko.

    Au quartier général de campagne du futur président, l'ambiance est festive, rapporte notre envoyée spéciale à Kiev, Anastasia Becchio. Lorsque les premiers résultats sont apparus sur l’écran géant, à 20h pile, le public a explosé de joie. La victoire du comédien était attendue, mais un doute subsistait sur son ampleur.

    Avec 73% des suffrages, selon les premières estimations, cette victoire est un raz-de-marée pour ce novice en politique, qui met KO le président sortant Petro Porochenko. Cinq ans après la révolution pro-européenne de Maïdan, qui avait porté le roi du chocolat au pouvoir, les Ukrainiens ont à nouveau soif de changement. Un changement qu’incarne Volodymyr Zelenskiy.

    Il inaugure une nouvelle façon de faire de la politique. Il a mené sa campagne essentiellement sur les réseaux sociaux, en restant vague sur son programme. Il n’a participé qu’à un seul débat, dans le grand stade de Kiev vendredi. Un débat qui n’avait, en réalité, de débat que le nom.

    Zelenskiy est arrivé dans son QG sur la musique de la série Le serviteur du peuple où il incarne un professeur d’histoire devenu président par hasard. La réalité rattrape aujourd’hui la fiction. Après ce clin d’œil humoristique, Volodymyr Zelenskiy a remercié son équipe, sa famille, les membres de son groupe de stand-up, mais aussi les forces de l’ordre, les services de sécurité, les soldats et les volontaires qui protègent le pays.

    « Je promets de ne pas vous décevoir », a-t-il dit. Avant d’adresser ce message : « je ne suis pas encore président, je vais donc vous parler en tant que citoyen et en tant que citoyen, je m’adresse à tous les pays de l’ex-URSS et je leur dis : tout est possible ! »

    Nous devons mériter la confiance que nous ont accordé ces gens qui ont voté pour nous. Nous nous efforcerons de faire tout ce qui est possible pour que l’avenir soit meilleur.

    Reportage dans le QG de campagne de Volodymyr Zelenskiy 22/04/2019 - par Anastasia Becchio Écouter

    Porochenko battu, mais combatif

    Son adversaire a rapidement reconnu sa défaite. Les sondages réalisés à la sortie des bureaux de vote, qui lui donnent seulement 25% des voix, « sont évidents et me donnent toutes les raisons pour appeler mon adversaire et le féliciter », a déclaré Petro Porochenko devant ses partisans. « J'accepte cette décision. Je quitte mes fonctions, mais je veux souligner avec fermeté : je ne quitte pas la politique », a-t-il ajouté alors que des législatives sont prévues fin octobre.

    Le président sortant n'avait pas pour autant l'air d'un perdant dans son QG de campagne, souligne notre correspondant à Kiev, Sébastien Gobert. Au contraire, il a électrisé ses troupes en vantant son bilan comme une série d’accomplissements. « Nous avons fait plus en cinq ans pour l’Ukraine que n’importe qui au siècle dernier », a-t-il asséné. C’est ce bilan qu’il veut continuer à défendre : « pour la liberté des Ukrainiens, contre l’agression de la Russie et contre les manipulations des oligarques ».

    Il a reconnu des erreurs qui lui « coûtent son deuxième mandat », mais il attribue sa défaite avant tout à une « campagne de manipulation et de diffamation » venue de ses opposants. La victoire de Volodymyr Zelenskiy est une victoire « pour le Kremlin », selon lui. Une rhétorique de campagne qui divise en Ukraine.

    Le pays tourne en tout cas une nouvelle page de son histoire, avec des élections hors du commun, mais surtout libres, transparentes et compétitives. Une exception parmi les républiques post-soviétiques.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.