GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mardi 19 Novembre
Mercredi 20 Novembre
Jeudi 21 Novembre
Vendredi 22 Novembre
Aujourd'hui
Dimanche 24 Novembre
Lundi 25 Novembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    • Colombie: la mairie de Bogota décrète le couvre-feu dans toute la ville après des violences et des pillages
    Europe

    Les travailleurs européens manifestent à Bruxelles pour l’emploi et les salaires

    media Des milliers de manifestants réunis à Bruxelles, en Belgique, afin d'exiger «Une Europe plus juste pour les travailleurs», vendredi 26 avril 2019. REUTERS/Francois Lenoir

    La confédération européenne des syndicats a appelé à une grande manifestation à Bruxelles vendredi 26 avril, pour réclamer une Europe plus sociale, à quelques semaines des élections européennes.

    Avec notre bureau de Bruxelles,

    Une Europe plus juste pour les travailleurs, voilà ce que réclament les milliers de syndicalistes européens défilant dans les rues du quartier européen de Bruxelles, avec un départ devant le Parlement européen et une arrivée devant la Commission.

    Venus d’Allemagne, de Grèce ou d’Espagne, ils rejoignent évidemment leurs camarades belges pour réclamer des emplois, des salaires et des retraites pour tous en Europe. « Nous devons nous retrouver dans la rue aujourd’hui pour faire comprendre que ce n’est pas les gouvernements qui doivent prendre les décisions, mais c’est le peuple qui, par la voix du gouvernement, doit prendre les décisions », témoigne Francis, venu spécialement de Charleroi.

    « Merkel, arrête de vendre l’Europe à la Chine », réclame le calicot d’un manifestant venu d’Arras. Et les Français sont d’ailleurs très nombreux, comme Philippe Martinez, secrétaire général de la CGT. Il estime que les annonces du président français ce jeudi soir imposent de se battre plus que jamais « du social » en Europe. « Ce n’est pas normal qu’il y ait autant de déséquilibres au niveau social. Et cela nous pousse à être encore plus exigeants chez nous parce que le président de la République a dit hier, par exemple sur les salaires : "Je ne peux pas augmenter les salaires, parce qu’au niveau européen, on ne serait plus compétitifs". Tout le monde dit ça en Europe. Ce qui tend à tirer les salaires vers le bas ».

    À un mois des élections européennes, les manifestants espèrent une Europe avec moins de paradis fiscaux et plus de justice sociale.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.