GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Samedi 17 Août
Dimanche 18 Août
Lundi 19 Août
Mardi 20 Août
Aujourd'hui
Jeudi 22 Août
Vendredi 23 Août
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Europe

    Balkans: Merkel et Macron appellent la Serbie et le Kosovo à s'entendre

    media Le président français Emmanuel Macron et la chancelière Angela Merkel, lors d'une conférence de presse au sommet sur les Balkans, à Berlin, le 29 avril 2019. REUTERS/Hannibal Hanschke

    Angela Merkel et Emmanuel Macron se sont retrouvés en fin d'après-midi le 29 avril à Berlin pour tenir avec les pays des Balkans un sommet et tenter de relancer le dialogue entre la Serbie et le Kosovo, dont les relations sont au plus mal 20 ans après leur conflit guerrier.

    Emmanuel Macron et Angela Merkel ont donc affiché leur entente pour œuvrer ensemble pour la stabilité des Balkans, où Paris promet de se « réengager ». Alors que des négociations organisées sous l'égide de l'Union européenne sont au point mort, Berlin et Paris ont décidé d'intervenir. Car les relations entre la Serbie et son ancienne province kosovare se sont encore dégradées cet automne, vingt ans après leur conflit sanglant. Notamment depuis l'instauration par Pristina de droits de douane de 100% sur les importations de produits serbes.

    Emmanuel Macron et Angela Merkel ont donc appelé la Serbie et le Kosovo a renouer leur dialogue, avant toute avancée sur une éventuelle adhésion à l'UE. « L’Allemagne et la France veulent montrer par cette rencontre que nous portons une responsabilité commune pour cette région. Il est de l’intérêt de l’Europe que la situation dans cette zone évolue de façon positive », a déclaré Angela Merkel.

    «L’introduction de droits de douane va dans une mauvaise direction»

    « Les relations entre la Serbie et le Kosovo figureront à l’ordre du jour. Quel rôle pouvons-nous jouer ? Que pouvons-nous faire pour que la situation ne devienne pas encore plus insoluble qu’elle ne semble l’être déjà aujourd’hui ?  L’introduction de droits de douane plus élevés entre la Serbie et le Kosovo va dans une mauvaise direction. Il s’agit aujourd’hui d’une discussion ouverte. Des décisions ne seront pas prises. Nous voulons de façon honnête dialoguer ensemble. Les solutions à trouver doivent être positives pour toute la région. Des accords au détriment de certains pays sont à éviter. Le format de ce soir doit permettre d’avancer dans cette direction », a conclut la chancelière allemande.

    Œuvrer à la stabilité de la région autour de quatre axes

    « Notre volonté, c’est de pouvoir œuvrer ensemble à cette politique de stabilité autour de quatre axes principaux : le développement économique et social ; la sécurité avec l’initiative que nous avons lancée il y a dix-huit mois de lutte contre les trafics de petites armes et d’autres initiatives pour renforcer nos actions communes contre le terrorisme, la criminalité organisée ou les migrations irrégulières ; la défense, avec la prise de commandement fin mars de l’opération européenne de maintien de la paix en Bosnie-Herzégovine et le maintien de nos coopérations ; et un quatrième axe, avec la justice et le renforcement de notre coopération pour lutter contre la criminalité économique et financière », a détaillé Emmanuel Macron, le président français.

    Outre la chancelière allemande, le président français et la Haute représentante de l'Union européenne Fédérica Mogherini, l'ensemble des dirigeants des pays des Balkans : Serbie, Kosovo, Monténégro, Albanie, Macédoine du Nord, Bosnie-Herzégovine, Croatie, Slovénie étaient conviés à ce sommet informel.

    A lire aussi : Russie: Sergueï Lavrov inquiet de la situation au Kosovo et dans les Balkans

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.