GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Jeudi 15 Août
Vendredi 16 Août
Samedi 17 Août
Dimanche 18 Août
Aujourd'hui
Mardi 20 Août
Mercredi 21 Août
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Europe

    Turquie: un espion présumé des Émirats arabes unis se suicide en prison

    media Des officiers de police turcs dans le parc Gezi à Istanbul, le 31 mai 2016. OZAN KOSE/AFP

    Un homme écroué en Turquie pour des soupçons d'espionnage au profit des Émirats arabes unis s'est suicidé en prison, ont annoncé ce lundi 29 avril les autorités turques.

    Avec notre correspondante à Istanbul,  Anne Andlauer

    Un homme emprisonné en Turquie pour des soupçons d'espionnage au profit des Émirats arabes unis s'est suicidé dans sa cellule le dimanche 28 avril, ont révélé ce lundi les autorités turques. Ces dernières le soupçonnaient notamment d’être lié à l’assassinat du journaliste saoudien Jamal Khashoggi, sur fond de relations tendues d’Ankara avec l’Arabie saoudite et les Emirats.

    D’après le parquet d’Istanbul, l’homme s’est pendu dans la salle de bain de sa cellule, où il était détenu à l’isolement. Il avait été écroué le 19 avril avec un autre homme, accusé comme lui « d’espionnage politique et militaire » et « d’espionnage international » pour le compte des Émirats arabes unis.

    Il était soupçonné d’être lié à l’affaire Khashoggi

    Les autorités turques ont laissé filtrer dans la presse qu’elles les soupçonnaient d’espionner des opposants politiques issus de pays arabes réfugiés en Turquie, mais aussi d’être liés au meurtre du journaliste saoudien Jamal Khashoggi, assassiné en octobre 2018 dans le consulat de son pays à Istanbul. Selon les médias locaux, les deux espions présumés s’étaient rendus en Turquie quelques jours après les faits.

    Ankara entretient depuis plusieurs années des relations difficiles avec l'Arabie saoudite et les Émirats arabes unis, deux pays qui ont imposé un blocus économique au Qatar, un proche allié de la Turquie. Riyad et Abou Dabi reprochent surtout à Ankara son soutien aux Frères musulmans. De nombreux membres de cette confrérie s’étaient réfugiés en Turquie après le coup d’État contre le président égyptien Mohammed Morsi en 2013.

    ►À lire aussi : Arabie saoudite: MBS et l’affaire Khashoggi, un tournant en 2018

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.