GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Jeudi 15 Août
Vendredi 16 Août
Samedi 17 Août
Dimanche 18 Août
Aujourd'hui
Mardi 20 Août
Mercredi 21 Août
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Europe

    Royaume-Uni: Assange bientôt fixé sur sa prochaine extradition aux États-Unis

    media Le fondateur de WikiLeaks Julian Assange a été arrêté à l'ambassade de l'Equateur à Londres, le 11 avril 2019. REUTERS/Peter Nicholls

    Julian Assange sera-t-il extradé vers les États-Unis ? Une nouvelle étape dans cette bataille va se jouer ce jeudi 2 mai, à Londres, au lendemain de la condamnation du fondateur de WikiLeaks à presque un an de prison.

    Le fondateur de WikiLeaks Julian Assange a été condamné mercredi 1er mai à 50 semaines de prison pour violation de ses conditions de liberté provisoire par le tribunal londonien de Southwark.

    Pour la justice britannique, Julian Assange s'est rendu coupable de violation des conditions de sa liberté provisoire, le 19 juin 2012, quand il s'était réfugié dans l'ambassade d'Équateur à Londres. Il faisait alors l'objet de poursuites pour viols par la Suède, affaires classées depuis. L’Australien a passé les sept années suivantes dans l'ambassade de l'Équateur, jusqu'à son arrestation le 11 avril dernier.

    C'est par l'intermédiaire d'une lettre, lue par son avocat, que Julian Assange s'est exprimé devant le tribunal. Il a réaffirmé avoir pris la bonne décision en se réfugiant dans l'ambassade équatorienne en 2012. Pas pour échapper à la Suède, écrit-il, mais aux États-Unis, qui l'accusaient de « piratage informatique ».

    Assange risque cinq ans de prison aux États-Unis

    Des explications qui n'ont pas convaincu les juges. Pour eux, il a délibérément tenté d'échapper à la justice en se réfugiant dans l'ambassade. La condamnation à 50 semaines de prison a aussitôt été dénoncée par son avocat français, Juan Branco, qui a estimé que c'était la preuve que Julian Assange n'avait pas le droit à un traitement équitable.

    Mais ses avocats savent que le pire est sans doute à venir. Ce jeudi 2 mai, la Cour de Westminster va trancher pour déterminer si le fondateur de WikiLeaks doit être extradé vers les États-Unis. Si la réponse est oui, Julian Assange pourrait y être jugé pour avoir publié 700 000 documents classifiés de l'armée américaine en 2010. Il risque jusqu'à cinq ans de prison.

    En attendant la décision dans ce nouveau volet judiciaire, l'Australien de 47 ans dort derrière les barreaux, comme c'est le cas depuis son arrestation.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.