GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Jeudi 15 Août
Vendredi 16 Août
Samedi 17 Août
Dimanche 18 Août
Aujourd'hui
Mardi 20 Août
Mercredi 21 Août
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Europe

    Chypre: limogeage et démission après des meurtres en série

    media Rassemblement public à la mémoire des victimes d'un présumé tueur en série devant le palais présidentiel de Nicosie, à Chypre, le 3 mai 2019. REUTERS/Yiannis Kourtoglou

    Des meurtres en série à Chypre ont provoqué un véritable séisme politique avec la démission, jeudi, du ministre de la Justice puis le limogeage ce vendredi 3 mai du chef de la police. Les autorités sont accusées de ne pas avoir pris au sérieux la disparition de plusieurs femmes immigrées. C'est la découverte d'un premier cadavre à la mi-avril par un touriste allemand dans une région minière au sud-ouest de Nicosie qui a mobilisé la police avec l'arrestation de Nikos Metaxas, un militaire chypriote de 35 ans.

    Le tueur en série a avoué jusqu'ici le meurtre de cinq femmes et de deux fillettes, mais les autorités craignent un nombre beaucoup plus important et parlent d'une trentaine de victimes.

    Cette histoire sordide a traumatisé les Chypriotes qui dénoncent le manque de professionnalisme, l'absence de devoir et de responsabilité, mais aussi, et surtout, le mépris raciste des autorités. Car de fait, toutes les victimes avaient un point en commun, elles étaient étrangères : Philippines ou Népalaises, probablement des employées de maison, comme la plupart des immigrés d'Asie ou de Roumanie qui travaillent dans ce secteur ou dans l'agriculture.

    La police est aussi accusée de laxisme et de pas avoir mené d'enquête sérieuse. Le premier signalement de disparition date en effet d'il y a 3 ans.

    En attendant le procès du premier tueur en série de l'histoire chypriote, les recherches se poursuivent pour tenter de retrouver encore trois victimes, une Philippine et une Roumaine et sa fille de 8 ans.

    Ce vendredi, des centaines de personnes, chypriotes et immigrées, se sont rassemblées devant le palais présidentiel pour manifester leur soutien aux femmes ignorées et demander une société plus juste et équitable.

    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.