GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Dimanche 15 Septembre
Lundi 16 Septembre
Mardi 17 Septembre
Mercredi 18 Septembre
Aujourd'hui
Vendredi 20 Septembre
Samedi 21 Septembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    • Justin Trudeau considère «totalement inacceptable» de s'être grimé en Noir
    • La compagnie française XL Airways en cessation de paiements, demande son placement en redressement judiciaire (communiqué)
    • Décès de l'acteur français Charles Gérard, second rôle fétiche de Lelouch et grand ami de Jean-Paul Belmondo
    • Le Parquet russe demande à la justice de libérer un acteur emprisonné après un mouvement de soutien
    • Idleb (Syrie): veto russe-chinois à l'ONU à une résolution imposant un cessez-le-feu
    • Décès de l’ancien président tunisien Zine el-Abidine Ben Ali
    Europe

    Royaume-Uni: les Tories et le Labour, grands perdants aux élections locales

    media Une Britannique arrive dans un bureau de vote à Hale, en Angleterre, le 2 mai 2019. REUTERS/Phil Noble

    L’Angleterre et Irlande du Nord ont voté, jeudi 2 mai, pour des élections locales, avec en jeu quelque 8 400 sièges de conseillers municipaux. Les résultats, encore partiels, montrent clairement que les partis conservateur et travailliste ont été sanctionnés à cause de l’impasse sur le Brexit.

    Avec notre correspondante à Londres, Muriel Delcroix

    Ces élections locales, probablement les moins locales que le pays ait jamais connues, ont été dominées par le Brexit. Et le résultat est désastreux à la fois pour les conservateurs et les travaillistes, principales victimes d’un retour de bâton de l’électorat britannique. Celui-ci est lassé de leur incapacité à gérer la sortie de l’Union européenne (UE).

    Bastions perdus pour les conservateurs

    Les plus affectés sont les conservateurs, qui ont perdu non seulement de nombreux conseillers, mais aussi le contrôle de municipalités entières. Et ce, dans des bastions jusqu’à présent imprenables. Le message de leurs électeurs est clair : cette situation est insupportable, il faut sortir de cette impasse en menant à bien le Brexit. Un autre message, de plus en plus présent, est également très clair : Theresa May fait partie du problème, il faut donc un autre leader.

    Côté Labour, ce n’est guère mieux et le parti a vu une véritable hémorragie de voix au profit des partis indépendants. Là encore, dans des régions pourtant traditionnellement travaillistes. Les électeurs pro-Brexit ont voulu sanctionner le message brouillé du leader du Labour, Jeremy Corbyn, sur la sortie de l’UE et sur la tenue d’un éventuel second référendum.

    Un électrochoc

    Cette déroute a permis aux petites formations et notamment aux libéraux-démocrates, pro-européens, de remporter de nombreux sièges. Ce scrutin-test, le premier depuis le report du Brexit au 31 octobre, devrait envoyer un véritable électrochoc à la classe politique avant la prochaine échéance :les élections européennes fin mai.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.