GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Jeudi 18 Juillet
Vendredi 19 Juillet
Samedi 20 Juillet
Dimanche 21 Juillet
Aujourd'hui
Mardi 23 Juillet
Mercredi 24 Juillet
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Europe

    Belgique: la justice sociale s'invite dans la mobilisation pour le climat

    media La jeunesse est très mobilisée depuis plusieurs mois dans des marches pour le climat, ici le 12 mai 2019 à Bruxelles. HATIM KAGHAT / BELGA / AFP

    Plusieurs milliers de personnes - au moins 15 000 selon la police - ont manifesté dimanche après-midi à Bruxelles, à deux semaines des élections fédérales, régionales et européennes dans le pays. Des manifestants rejoints également par ceux qui réclament plus de justice sociale.

    La marche a mobilisé 15 000 personnes, selon un comptage fourni par la police, 17 000 selon les organisateurs. Plusieurs personnes ont été interpelées de manière « préventive » avant le départ du cortège, car trouvées en possession d'instruments pouvant être utilisés pour briser des vitrines, a expliqué la police.

    Les organisateurs ont salué la mobilisation des marcheurs. « On voit que les gens sont encore motivés. Cela nous motive pour nos deux prochaines marches avant la fin des élections », a souligné Adélaïde Charlier, une des figures du mouvement des jeunes pour le climat en Belgique.

    La mobilisation est toutefois en nette baisse. La première marche pour le climat avait rassemblé 65 000 personnes début décembre, à quelques jours de la COP24 organisée en Pologne, puis environ 70 000 personnes s'étaient mobilisées fin janvier.

    Ces marches dominicales appuient la mobilisation des jeunes belges qui ont décidé de défiler tous les jeudis jusqu'aux élections, qui se tiendront en même temps que le scrutin européen.

    Il n'y a plus cette dispute entre les écolos d'un côté et les gens qui veulent terminer la fin du mois derrière ; l'exploitation de la nature n'importe comment, à n'importe quel prix pour rentabiliser n'importe quoi fait que les plus pauvres sont les premières victimes

    Dans la manifestation, fin du monde et fin de mois ne s'opposent pas 13/05/2019 - par Laxmi Lota Écouter
    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.