GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Vendredi 11 Octobre
Samedi 12 Octobre
Dimanche 13 Octobre
Lundi 14 Octobre
Aujourd'hui
Mercredi 16 Octobre
Jeudi 17 Octobre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Europe

    Les Européens inquiets face au regain de tension entre Washington et Téhéran

    media Le secrétaire d'État américain Mike Pompeo (c) arrive au siège de l'UE à Bruxelles le 13 mai 2019. JOHN THYS / AFP

    Mike Pompeo s'est invité à une réunion des ministres des Affaires étrangères de l'Union européenne, pour discuter de « questions urgentes ». Le ministre américain a été fraîchement accueilli. Les Européens lui ont fait part de leurs inquiétudes liées au regain de tension entre Washington et Téhéran.

    De notre bureau de Bruxelles,

    Mike Pompeo s’est invité de façon impromptue à la réunion des ministres des Affaires étrangères. On peut dire qu’ils le lui ont un peu fait sentir puisqu’ils ont mis un temps certain à bousculer leur agenda pour le recevoir.

    À tel point d’ailleurs qu’il s’est écoulé plusieurs heures entre ses rencontres individuelles avec les trois signataires européens de l’accord, ses homologues français, allemand et britannique, et son entretien avec la cheffe de la diplomatie européenne Federica Mogherini.

    Le ministre des Affaires étrangères des États-Unis venait chercher le soutien de l’UE pour la fermeté américaine face à l’Iran, mais Federica Mogherini lui a opposé la volonté européenne préserver l’accord de Vienne sur le nucléaire.

    « Du côté de l’Union européenne, il y a une détermination totale à faire tout ce que nous pouvons avec tous nos instruments à mettre en œuvre pleinement notre part de l’accord aussi longtemps que l’Iran continuera à se conformer à sa partie, ses engagements nucléaires. Et jusqu’ici, j’insiste, l’AIEA a certifié qu’ils s’y sont conformés. L’AIEA reste le seul organe autorisé à vérifier si l’Iran se tient ou non à ses engagements », a-t-elle déclaré.

    Les Européens ont dit à Mike Pompeo leur inquiétude devant le regain de tensions dans la région et leur volonté d’éviter l’escalade militaire, une manière diplomatique d’accuser les États-Unis d’en être co-responsables avec l’Iran.

    À lire aussi : Nucléaire iranien: Téhéran suspend certains engagements, les réactions affluent

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.